MONET 2030: Valeur ajoutée brute du tourisme


ODD 8: Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous

Extrait de la cible suisse 8.9: La place touristique suisse est attrayante et gagnante; elle exploite à fond le potentiel disponible et génère une croissance peu gourmande en ressources. [...]

Signification de l’indicateur
L’indicateur présente la valeur ajoutée touristique brute. Les activités touristiques génèrent des revenus et créent des emplois. Elles représentent une possibilité de développement pour des régions périphériques et rurales qui sont généralement peu attractives comme site d’implantation pour les entreprises. A ce titre, une augmentation de la valeur ajoutée touristique va donc dans le sens du développement durable.

Aide à la lecture
L’indicateur ne permet pas de différencier selon les régions. Il n’est ainsi pas possible de savoir dans quelle mesure les activités touristiques profitent réellement aux régions périphériques et rurales. De plus, il n’informe pas quant au caractère durable de ces activités. Celles-ci peuvent en effet parfois causer des dégâts aux paysages et aux écosystèmes, provoquer une augmentation des nuisances dues aux transports ou impliquer la consommation de ressources naturelles.  

Comparaison internationale
L’indicateur est comparable avec les recommandations de l’Union internationale du tourisme.


Tableaux

Méthodologie

L’indicateur présente la valeur ajoutée touristique brute, en millions de francs à prix courants. Les données proviennent du compte satellite du tourisme (CST) qui est une statistique de synthèse établie dans le but de mesurer l’impact économique direct du tourisme. Le tourisme n’est pas traité dans les Comptes nationaux (CN) comme une branche économique à part entière, sa valeur ajoutée ne peut donc pas en être directement extraite. En effet, à la différence des branches économiques considérées dans les CN, le tourisme se définit par la demande: le tourisme n’est pas un ensemble de biens et de services produits par une branche particulière de l’économie. Sont touristiques tous les biens et services que les visiteurs demandent, quels que soient ces biens et services. Les visiteurs sont des voyageurs qui effectuent un séjour en dehors de leur environnement habituel. De nombreuses branches sont concernées par la demande touristique, même si certaines ne le sont que très peu. Inversement, il n’existe pratiquement aucune branche qui soit entièrement touristique. Même des prestations éminemment touristiques, comme les nuitées hôtelières, peuvent être fournies à des clients qui ne sont pas à proprement parler des touristes. Comme le système des Comptes nationaux est basé sur un certain nombre de branches couvrant l’ensemble de l’économie, le tourisme ne peut pas y être intégré. Il doit rester en dehors du système, sous la forme d’un compte satellite.

Le CST est parfaitement compatible avec les notions et définitions des CN ainsi qu’avec les recommandations émises par l’Organisation internationale du tourisme.

Sources

Cibles

Cible suisse 8.9: La place touristique suisse est attrayante et gagnante; elle exploite à fond le potentiel disponible et génère une croissance peu gourmande en ressources. Les synergies potentielles entre l’agriculture et l’industrie alimentaire, d’une part, et le tourisme, de l’autre, sont exploitées. La politique touristique vise à se rapprocher de la politique agricole.

Cible internationale 8.9: D’ici à 2030, élaborer et mettre en œuvre des politiques visant à développer un tourisme durable qui crée des emplois et mette en valeur la culture et les produits locaux.

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 485 64 96

Du lundi au vendredi
9h00–12h00 et 14h00–16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet-2030/indicateurs/valeur-ajoutee-touristique-brute.html