MONET 2030: Diversité des biocénoses dans les prairies et les pâturages


ODD 15: Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

Cible suisse 15.5: L’état de préservation des espèces indigènes s’améliore, en particulier celui des populations des espèces prioritaires au niveau national, et leur extinction est arrêtée dans toute la mesure du possible. La diversité génétique est conservée.

Signification de l’indicateur
Cet indicateur montre l’évolution de la composition des biocénoses dans les prairies et les pâturages. Un indice élevé indique une biocénose riche, un indice bas une biocénose pauvre, correspondant à un recul de la diversité biologique. La préservation de la biodiversité, qui représente un patrimoine pour les générations futures, est notamment importante pour la sécurité alimentaire. Une augmentation de la valeur de l’indicateur va donc en direction du développement durable.  

Comparaison internationale
L’indicateur n’est pas comparable au niveau international.


Tableaux

Méthodologie

La diversité des biocénoses dans les prairies et les pâturages est exprimée à l’aide de l’indice de Simpson sur une échelle de 0 (diversité nulle) à 100 (forte diversité). L’indice se calcule de la manière suivante pour un groupe d’espèces donné: la liste des espèces présentes dans une prairie ou un pâturage est comparée avec la liste des espèces présentes sur toutes les autres surfaces de prairie et de pâturage de l’échantillon. Toutes les paires possibles sont comparées. Un indice de Simpson est calculé pour chaque comparaison. La moyenne de tous les indices calculés prend une valeur comprise entre 0 et 100. La valeur est de 0 si l’on a trouvé exactement les mêmes espèces dans toutes les prairies; elle est de 100 si chaque prairie présente une biocénose unique. Plus un groupe d’espèces comprend d’espèces rares et moins il comprend d’espèces communes, plus son indice est élevé.

Les surfaces considérées, pour lesquelles on établit l’inventaire de toutes les plantes, mollusques et mousses présentes, sont de dix mètres carrés. Toutes les surfaces de l’échantillon sont traitées sur une période de cinq ans. Une comparaison complète de toutes les surfaces de l’échantillon s’appuie donc sur les relevés effectués pendant cinq ans.

L’indicateur est établi annuellement sur la base des données de l’indicateur de la diversité des espèces dans les habitats (Z9), qui fait partie du monitoring de la biodiversité de l’Office fédéral de l'environnement (OFEN). Les données pour les mollusques suivent avec un an de décalage.

Définitions

Biodiversité
Par biodiversité ou diversité biologique, on entend la diversité des espèces (animaux, plantes, champignons et bactéries), la diversité génétique des individus au sein d’une espèce et la diversité des biotopes dans lesquels vivent les espèces et avec lesquels elles sont en interaction.

Cibles

Cible suisse 15.5: L’état de préservation des espèces indigènes s’améliore, en particulier celui des populations des espèces prioritaires au niveau national, et leur extinction est arrêtée dans toute la mesure du possible. La diversité génétique est conservée.

Cible internationale 15.5: Prendre d’urgence des mesures énergiques pour réduire la dégradation du milieu naturel, mettre un terme à l’appauvrissement de la biodiversité et, d’ici à 2020, protéger les espèces menacées et prévenir leur extinction.

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 485 64 96

Du lundi au vendredi
9h00–12h00 et 14h00–16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet-2030/indicateurs/diversite-biocenoses-prairies-paturages.html