Confiance dans les institutions

La confiance dans les institutions – à savoir ici le système politique, le système judiciaire et la police – est un aspect du capital social. Elle est la condition et l’expression de la stabilité des institutions et du bon fonctionnement de la société et de l’économie. Des institutions stables et dignes de confiance sont essentielles pour la qualité de vie de la population et pour la création, la répartition et la préservation du bien-être.

Méthodologie

Des questions sur la confiance dans les institutions ont été posées pour la première fois dans l’enquête SILC-2013, puis de nouveau dans SILC-2014. Le cadre de sondage ayant entre-temps été modifié et le modèle de pondération amélioré, les chiffres de 2014 ne peuvent pas être comparés avec ceux de 2013 (rupture dans la série chronologique). Les questions sur la confiance dans les institutions ne sont pas posées chaque année. Il est prévu de les réunir dans un module ad hoc qui sera intégré dans l’enquête tous les 4 à 5 ans.

Pour plus d’informations sur l’enquête SILC, voir :

Définitions

Définition de l’indicateur
Cet indicateur mesure la confiance de la population dans les institutions suivantes:
1. le système politique de la Suisse;
2. le système judiciaire de la Suisse (efficacité, neutralité et indépendance des tribunaux, équité des procédures et des jugements, etc.);
3. la police en Suisse.

Pour déterminer le degré de confiance dans ces institutions, la question suivante est posée dans le questionnaire SILC: « Quel degré de confiance avez-vous dans chacune des institutions suivantes, si 0 signifie "aucune confiance" et 10 "pleine et entière confiance"? ». La confiance est considérée comme faible si la réponse est comprise entre 0 et 2, comme forte si la réponse est comprise entre 8 et 10.

Contact

Office fédéral de la statistique Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/themes-transversaux/mesure-bien-etre/indicateurs/confiance-institutions.html