Indicateur de la législature: Formation achevée de la formation professionnelle supérieure


Extrait de l’objectif 6: Le système suisse de formation professionnelle en alternance est un succès. Fort des objectifs de formation que la Confédération et les cantons ont fixés en commun pour l’espace suisse de formation, le Conseil fédéral veille, de concert avec les cantons, à la qualité élevée et à la perméabilité de l’espace suisse de formation. Il veut préserver et développer la formation professionnelle afin que l’on dispose de suffisamment de personnes qualifiées pour assurer la relève, mais aussi que les jeunes aient de bonnes perspectives d’avenir.

Signification de l’indicateur: Au niveau tertiaire, on fait la distinction entre les diplômes des hautes écoles (universitaires, spécialisées et pédagogiques) et ceux de la formation professionnelle supérieure (examens professionnels supérieurs et filières des hautes écoles spécialisées). La formation professionnelle supérieure est axée sur l'acquisition d'une expérience professionnelle et combine enseignement théorique et formation pratique en entreprise. En lien étroit avec le marché du travail, elle permet de compléter et d’approfondir des compétences spécialisées ainsi que d’acquérir des compétences en matière de gestion d’entreprise.
Cet indicateur donne la proportion de personnes âgées de 30 à 34 ans titulaires d'un diplôme de formation professionnelle supérieure ou d'une double formation (professionnelle supérieure et hautes écoles) par rapport à la population résidante permanente de la Suisse.

Objectif quantifiable: Dans le système de formation perméable et de haute qualité, la formation professionnelle est renforcée, elle qui est un pilier important de l’encouragement d’une relève qualifiée, et le taux de chômage des jeunes reste à un niveau bas en comparaison internationale.

Commentaire

La part des personnes de 30 à 34 ans titulaires d’un diplôme de formation professionnelle supérieure dans la population résidante du même âge se situait à 16,7% en 2018, soit légèrement au-dessus du niveau de 2010. En comparaison, près de 40,7% des personnes de ce groupe d’âge disposaient en 2018 d’un diplôme d’une haute école. Ces deux pourcentages incluent les personnes titulaires des deux diplômes (2,4% en 2018).

Si l’on considère la population résidante permanente de 25 à 64 ans, 14,9% possédaient en 2018 un diplôme de formation professionnelle supérieure comme niveau de formation le plus élevé; 28,8% du même groupe étaient titulaires d’un diplôme d’une haute école. La proportion de personnes titulaires d’un diplôme de degré tertiaire a globalement progressé au cours des dernières années.

Environ 26 800 diplômes de formation professionnelle supérieure ont été décernés en 2018, dont 14 600 diplômes fédéraux attestant la réussite d’un examen professionnel, 9100 diplômes des écoles supérieures et 2800 diplômes fédéraux attestant la réussite d’un examen professionnel supérieur. Les quelque 300 diplômes restants étaient des titres de formation professionnelle supérieure non réglementés au niveau fédéral. Le nombre de diplômes décernés pour des formations professionnelles supérieures réglementées par la Confédération a augmenté depuis 2010 alors que l’on observe une baisse des diplômes non réglementés au niveau fédéral.


Tableaux

Méthodologie

Cet indicateur mesure la proportion de personnes âgées de 30 à 34 ans titulaires d'au moins un diplôme de formation professionnelle supérieure par rapport à la population résidante permanente de la Suisse.

On distingue les catégories suivantes:

  • personnes titulaires d'un diplôme de formation professionnelle supérieure;
  • personnes titulaires d'un diplôme de formation professionnelle supérieure et d'un diplôme d’une haute école (haute école universitaire, haute école spécialisée ou haute école pédagogique).

Les formations achevées de la formation professionnelle supérieure sont relevées chaque année par l’Office fédérale de la statistique (OFS) dans le cadre de l'enquête suisse sur la population active (ESPA). En 2010, des modifications ont été apportées à l'ESPA, qui ont conduit à une rupture de la série chronologique (passage à une enquête en continu et révision du questionnaire). Les données n’étant pas comparables, les chiffres antérieurs à 2010 n’apparaissent pas dans le graphique de l’indicateur.

Définitions

Formation professionnelle supérieure
Les formations professionnelles du degré tertiaire B sont accessibles aux étudiants qui ont achevé une formation professionnelle de plusieurs années du degré secondaire II ou une formation équivalente. Les programmes sont orientés sur la profession, couvrent plusieurs disciplines et durent au moins un an. La formation professionnelle supérieure englobe les examens fédéraux (examens professionnels et examens professionnels supérieurs) ainsi que les filières de formation des écoles supérieures. Les titulaires d'un diplôme de la formation professionnelle supérieure (diplôme ES, brevet ou diplôme fédéral) doivent être aptes à assumer des fonctions techniques ou dirigeantes à un niveau de cadre moyen. Les formations sont fortement axés sur la pratique.
Voir : Loi fédérale sur la formation professionnelle du 13 décembre 2002, 412.10, chap. 3
Loi fédérale sur la formation professionnelle

Degré tertiaire
On distingue deux filières au degré tertiaire : la formation professionnelle supérieure et les hautes écoles. La formation professionnelle supérieure comporte une grande variété de formations (env. 460 diplômes). Les diplômes décernés par les écoles supérieures et les écoles techniques, ainsi que les examens professionnels et les examens professionnels supérieurs sont reconnus par la Confédération et les cantons. Ils impliquent une formation achevée du degré secondaire II et, dans le second cas, quelques années d'expérience professionnelle.
Les hautes écoles comprennent les hautes écoles universitaires (c.-à.-d. les universités cantonales et les écoles polytechniques fédérales), hautes écoles spécialisées et les hautes écoles pédagogiques, ainsi que d’autres institutions du domaine des hautes écoles partiellement ou totalement financées par des fonds publics (comme par exemple, l’institut fédéral des hautes études dans la formation professionnelle ou l’institut universitaire Kurt Bösch). Ces formations sont couronnées par un diplôme, un bachelor, un master ou un doctorat (uniquement dans les hautes écoles universitaires).

Sources

Enquête

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/themes-transversaux/monitoring-programme-legislature/tous-les-indicateurs/ligne-directrice-1-prosperite/formation-professionnelle-superieure.html