Medienmitteilung

Relevé des structures agricoles 2021 La Suisse a cultivé plus de céréales en 2021

17.05.2022 - En 2021, les surfaces de céréales (146 400 ha) ont progressé de 3% par rapport à 2020 alors que celles occupées par les pommes de terre (–2%) et les betteraves sucrières (–8%) ont reculé. Le nombre d’exploitations agricoles (48 864) s’est encore réduit, tandis que le bio reste sur sa lancée. Si le cheptel des vaches laitières s’est stabilisé, l’effectif de volailles a poursuivi sa croissance (+1,1%). Par ailleurs, 150 200 personnes (+0,5%) ont travaillé sur les exploitations agricoles de Suisse. Ces résultats sont tirés du relevé des structures agricoles 2021 réalisé par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

La surface agricole utile (SAU) en Suisse s’est élevée à 1 042 100 hectares (ha) en 2021. Elle était composée majoritairement de prairies naturelles et pâturages (606 900 ha, soit 58% du total de la SAU). Les terres arables occupaient 395 500 ha (38%). Enfin, parmi les autres terres cultivées (39 700 ha, 4%), la vigne s’étendait sur 13 500 hectares et les cultures fruitières sur 6900 ha.

En 2021, les céréales ont occupé 146 400 ha, soit une extension de 3% par rapport à l’année précédente. Dans le détail, ce sont le blé (+5%), l’avoine (+7%) et l’épeautre (+12%) qui ont connu la plus forte croissance. Par contre, le maïs grain est en léger repli (–2%) après deux années de croissance. En raison de la baisse de la demande en pommes de terre pour frites, les surfaces de pommes de terre ont été réduites à 10 700 ha.

Les producteurs de betteraves sucrières ont été moins nombreux (–6,6%) pour cultiver une surface de 16 200 ha, en diminution de 8% au regard de l’année précédente. Les terres allouées aux cultures maraîchères en plein champ (12 400 ha), en croissance soutenue, ont atteint en 2021 un nouveau pic historique. Le soja (2240 ha) affiche une progression de 10% par rapport à 2020, particulièrement en culture biologique suite aux nouvelles directives d’affouragement. Il est à noter que le chanvre (199 ha), culture de niche, après une hausse régulière ces dernières années, était en très net repli (–31%) en 2021.

La surface agricole bio a poursuivi sa courbe ascendante pour atteindre 181 400 ha, soit 17% de la SAU. La progression du bio a été particulièrement nette dans la vigne (2240 ha, +461 ha) qui a vu, en l’espace de 4 ans, sa part avec label bio doubler.

Toujours moins d’exploitations agricoles

En 2021, la Suisse comptait 48 864 exploitations agricoles, soit un recul de 1% par rapport à 2020. Alors que les exploitations entre 10 et 20 ha étaient en régression (–2,8%), celles de plus de 30 ha (+1,3%) ont été plus nombreuses. En 2021, une exploitation a cultivé une surface de 21,3 ha en moyenne. Toujours plus d’exploitations (7670) pratiquent la production biologique.

150 200 personnes ont travaillé dans des exploitations agricoles (2020: 149 500). 12% d’entre elles étaient étrangères. La famille a constitué plus des trois quarts de la main-d’œuvre totale. La majorité des personnes ont travaillé à temps partiel (56%). Parmi les quelque 54 700 femmes actives sur les domaines agricoles, 6% avaient le statut de cheffe d’exploitation.

Effectifs stables de vaches laitières, légère progression des porcs

Les effectifs de vaches laitières se sont stabilisés (–0,2%) en 2021 après 6 années consécutives de baisse. Les exploitations avec vaches laitières ont été toujours moins nombreuses, alors que la taille moyenne de leur troupeau laitier a augmenté. Le nombre de producteurs de lait bio (3340 exploitations) est resté quasiment inchangé en 2021, confirmant une tendance observée depuis 2018. Parallèlement, l’intérêt des agriculteurs suisses pour l’élevage extensif de viande bovine, notamment les vaches mères, ne s’est pas démenti en 2021 (+2,8%). Quant à l’élevage des moutons (+1,6%) et des chèvres (+3%), il a été majoritairement localisé dans des petites structures dont les troupeaux n’ont pas dépassé 20 animaux. Plus du quart des moutons et des chèvres a été élevé dans des exploitations bio.

Le nombre de porcs était en progression de 1,3% en 2021 alors qu’il reculait depuis 2015. L’élevage de porcs bio reste limité, ne constituant que 2,7% du total.

L’élevage de volailles a maintenu sa croissance (+1,1%), mais à un rythme moins rapide qu’en 2020. Dans le détail, les effectifs de poules pondeuses sont restés stables. 20% de ces effectifs ont été élevés sous un label bio. Quant au nombre de poulets de chair, il s’est accru de 1,3%, reflétant l’essor de la consommation en volailles de provenance indigène.

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Download Medienmitteilung

La Suisse a cultivé plus de céréales en 2021
(PDF, 6 Seiten, 322 kB)


Weitere Sprachen


Verwandte Dokumente

Landwirtschaftliche Strukturerhebung im Jahr 2021


Tags

Frau Mutter

 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/de/home/statistiken/land-forstwirtschaft.assetdetail.22644013.html