Medienmitteilung

Travailleurs des plateformes numériques en 2019 Le travail via les plateformes numériques est peu répandu en Suisse

19.05.2020 - En 2019, 0,4% de la population a indiqué avoir travaillé via une plateforme numérique au cours des douze derniers mois. Pour ce type d’activité, la ou le prestataire de services est mis en contact avec la cliente ou le client via une plateforme numérique et le paiement intervient, en règle générale, aussi via la plateforme. Une ventilation par domaine d’activité indique que 0,1% de la population a fourni des services de taxi et 0,3% d’autres prestations (programmation, livraison de repas, travaux de nettoyage, etc.). La mise en location d’un logement via une plateforme numérique est plus fréquente (0,6%). Par ailleurs, 0,8% de la population a utilisé une plateforme numérique pour vendre des marchandises collectées, achetées ou produites dans le but d’être revendues.

Selon les résultats de l’enquête suisse sur la population active réalisée en 2019 par l’Office fédéral de la statistique (OFS), au total 1,6% de la population âgée de 15 à 89 ans a indiqué avoir effectué du travail, mis en location un logement (chambre, appartement ou maison) ou vendu des marchandises via une plateforme numérique au cours des douze mois qui ont précédé l’enquête. Cela correspond à 116 000 personnes. Les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes à fournir ce type de prestations (2,1% contre 1,2%).

Ce mode d’obtention d’un revenu est le plus répandu parmi les personnes de 30 à 49 ans (2,2%). Elles sont suivies par les 15 à 29 ans (1,7%) et les 50 à 64 ans (1,6%; 0,7% chez les 65 à 89 ans). Parmi les personnes de 25 ans ou plus ayant achevé une formation du degré tertiaire, 1,8% ont gagné un revenu en travaillant via une plateforme numérique, en louant un logement ou en vendant des marchandises en ligne (0,8% des personnes ayant une formation du degré secondaire I et 1,7% de celles avec une formation du degré secondaire II). La part des personnes recourant à cette source de revenu chez les Suissesses et les Suisses (1,7%) est similaire à celle enregistrée parmi les étrangères et les étrangers (1,5%).

Activités en majorité sporadiques

Seul 0,2% de la population (14,8% des prestataires de services de plateformes numériques) procure des «services réguliers et conséquents» via une plateforme numérique (location de logements et vente de marchandises compris). Les personnes concernées ont déclaré fournir de tels services presque chaque mois, ce travail les occupant pendant au moins dix heures par semaine ou leur rapportant au moins 10 000 francs par an. Par ailleurs, 0,2% de la population (11,0% des prestataires de services de plateformes numériques) fournit des «services réguliers mais modérés» via une plateforme numérique, c’est-à-dire que ces personnes le font presque chaque mois, ce travail les occupant une à moins de dix heures par semaine ou leur rapportant de 1000 à moins de 10 000 francs par an. La grande majorité (74,2%) des prestataires de services de plateformes numériques (1,2% de la population) exercent via ces plateformes des activités sporadiques ou faibles (moins d’une heure par semaine et moins de 1000 francs par an).

Un revenu accessoire

Diverses raisons peuvent inciter une personne à fournir des services via une plateforme numérique ou une application mobile. La possibilité de gagner un revenu supplémentaire est la raison la plus souvent mentionnée (51,2% des prestataires de services de plateformes numériques). 10,3% des prestataires de services de plateformes numériques citent comme motivation la flexibilité de l’horaire (journée, nuit, week-end) et 7,7% la flexibilité du lieu de travail (à la maison, en déplacement). Par ailleurs, 3,4% d’entre eux effectuent ce type de prestations rémunérées, car cela leur permet de concilier travail et tâches familiales.

Près de deux prestataires sur cinq gagnent moins de 1000 francs par an

En 2019, les services fournis via une plateforme numérique (mise en location de logements et vente de marchandises compris) ont généré en moyenne un revenu annuel brut de 5849 francs par personne. Une ventilation par tranches de revenus révèle que le revenu le plus fréquent est inférieur à 1000 francs (0,6% des personnes âgées de 15 à 89 ans ou 37,7% des prestataires de services de plateformes numériques). Ce mode de travail rapporte entre 1001 et 3000 francs par an à 0,3% de la population et entre 3001 et 12 000 francs à une autre portion de 0,3% de la population. Seul 0,1% de la population gagne un revenu annuel brut supérieur à 12 000 francs en travaillant via une plateforme numérique.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download Medienmitteilung

Le travail via les plateformes numériques est peu répandu en Suisse
(PDF, 8 Seiten, 348 kB)


Weitere Sprachen


Verwandte Dokumente

Internetbasierte Plattformdienstleistungen im Jahr 2019


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/de/home/aktuell/medienmitteilungen.assetdetail.12787863.html