Indicateur d'environnement – Température de l’air

La température sur la Terre dépend de nombreux facteurs complexes. L’effet de serre y joue un rôle important. En émettant des émissions de gaz à effet de serre, l’être humain renforce ce phénomène naturel. La température de l’air varie d’année en année, des périodes plus chaudes alternant avec des périodes plus froides. Depuis le début des années 1990, les températures annuelles moyennes mesurées en Suisse sont supérieures à la moyenne: les cinq années les plus chaudes enregistrées depuis le début des mesures en 1864 sont toutes postérieures à l’an 2010, l’année la plus chaude étant 2018. Le réchauffement est plus marqué au nord qu’au sud des Alpes. En hiver, il est plus marqué dans les parties basses du Plateau que dans les régions de montagne; en été, c’est l’inverse.

Tableaux

Méthodologie

Cet indicateur montre l’évolution de la température annuelle moyenne en Suisse depuis 1900, mesurée en écarts annuels, aussi appelés anomalies, par rapport à la moyenne à long terme (calculée pour la période 1961 à 1990). La température moyenne est calculée à l’aide de douze séries homogènes de température (Basel, Bern, Château d'Oex, Chaumont, Davos, Engelberg, Genève, Lugano, Säntis, Sils/Segl-Maria, Sion, Zürich). Le but de cet indicateur étant de montrer l’évolution générale du climat, cette dernière est représentée par une série dans laquelle les écarts annuels sont atténués par une moyenne glissante pondérée sur 20 ans (filtre passe-bas de Gauss). Les données proviennent de l’Office fédéral de météorologie et de climatologie, MétéoSuisse.

Définitions

Liens

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/espace-environnement/indicateurs-environnement/tous-les-indicateurs/etat-environnement/temperature-air.html