Comparaisons internationales

Âge moyen des mères

Avec 1,54 enfant par femme en 2016, l’indicateur conjoncturel de fécondité pour la Suisse était quelque peu inférieur à la moyenne pour l’UE (1,60).
Les femmes vivant en Suisse étaient âgées de 30,7 ans en moyenne lors de la naissance de leur premier enfant et se classaient donc, derrière les Espagnoles et les Italiennes, parmi les mères les plus âgées d’Europe. En moyenne européenne les femmes deviennent mères pour la première fois à 29 ans.

Naissances vivantes hors mariage

Sur l’ensemble des pays pris en considération, la Suisse présente, avec 24%, de loin la proportion la plus basse de naissances hors mariage, devant l’Italie, où le nombre de naissances hors mariage est lui aussi relativement modeste: 28%. En moyenne européenne, la proportion approche 42%, alors qu’en France, en Suède et au Danemark, plus d'un enfant sur deux né hors-mariage.

Taux d'actifs occupés

En comparaison internationale, la Suisse fait figure d’exception en matière de participation au marché du travail, avec des taux d'actifs occupés bien plus élevés que la moyenne: 95% des hommes âgés de 25 à 54 ans travaillent, ainsi que 85% des femmes dans le même groupe d’âge. Dans l’UE-28, les proportions correspondantes sont de 86% et de 74%.
Les mères avec enfants présentent le plus faible taux de participation au marché du travail. En Suisse, les mères seules avec enfant(s) sont nettement plus souvent actives professionnellement (90%) que celles qui vivent avec un partenaire (80%). Dans l'UE-28 il n'y a pratiquement pas de différence entre ces deux groupes.

Personnes actives occupées à temps partiel

Le fort taux de participation au marché du travail observé en Suisse est, en particulier chez les mères avec enfants, quelque peu relativisé par la forte proportion de travail à temps partiel. En comparaison avec l'UE-28, les personnes actives le sont environ deux fois plus souvent à temps partiel.

De ce soit en Suisse ou en moyenne européenne, les femmes de 25 à 54 ans sont environ quatre fois plus souvent actives à temps partiel que les hommes du même âge.

Accueil extrafamilial des enfants

En Suisse, 30% des enfants de moins de 3 ans sont gardé au moins une heure par semaine de manière institutionnelle. Ce recours se situe donc juste en-dessus de la moyenne européenne (28%).

Les petits enfants sont donc, en Suisse, relativement fréquemment gardés dans une crèche ou par une maman de jour faisant partie d'un réseau ou d'une association, mais seulement pour un nombre limité d'heures par semaine. Au contraire, par exemple, du Danemark qui représente un cas extrême. Là-bas près de deux tiers des enfants de moins de 3 ans passent plus de 30 heures par semaines dans une structure d'accueil.

Revenu disponible équivalent

De manière générale, les ménages avec enfants ont un niveau de vie inférieur aux couples sans enfants, dans une proportion qui varie beaucoup selon les pays.

Parmi les pays considérés ici, la Suisse est celui où la baisse du niveau de vie des ménages de deux adultes avec un ou deux enfants par rapport au niveau de vie des ménages de deux adultes de moins de 65 ans sans enfants est la plus forte.

Dans la majorité des pays, ce sont les parents seuls et les ménages avec trois enfants qui présentent le plus bas niveau de vie.

Solidarité financière entre les générations

L'attachement à la solidarité financière entre les générations est particulièrement marqué en France. Ces affirmations rencontrent en comparaison nettement moins d'adhésion en Norvège ou moins de la moitié des hommes et des femmes y adhèrent. En plus de facteurs culturels, le fait que ce pays offre une bonne sécurité sociale en cas de perte d'emploi, de maladie ou d'incapacité de travail, ainsi qu'à l'âge de la retraite, joue très certainement un rôle. La Suisse et l'Allemagne présentent une situation intermédiaire avec des taux d'adhésion comparables.

Prestations sociales pour les familles et les enfants

En Suisse les dépenses sociales pour les familles et les enfants, comme par exemple des allocations familiales, des congés maternité ou paternité ou des subventions aux crèches,  représente 1,5% du PIB. Elles sont donc sont supérieures à celles du Pays-Bas, du Portugal et de l’Espagne mais inférieures à celles de plusieurs pays de l’Europe centrale et du Nord, comme le Danemark, l’Allemagne et la Suède. Le niveau des dépenses sociales pour les familles et les enfants en Suisse est d’ailleurs plutôt modeste, lorsque comparé avec celui des pays avec un revenu par habitant semblable, telle par exemple l’Autriche (2,8% du PIB).

Informations supplémentaires

Liens

Publications

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Démographie et migration
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiken/bevoelkerung/familien/internationale-vergleiche.html