Medienmitteilung

Suisses de l'étranger en 2019 Un nombre croissant de Suisses vivent à l'étranger

31.03.2020 - À fin 2019, plus d’un Suisse sur dix vivait à l’étranger. Près des deux tiers étaient établis en Europe, notamment en France. Leur nombre continue d’augmenter, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes. Globalement, la proportion de femmes reste supérieure à celle des hommes, selon les résultats de la statistique des Suisses de l’étranger de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2019, 770 900 Suisses étaient inscrits auprès d’une représentation diplomatique ou consulaire suisse à l’étranger, soit une hausse de 1,4% par rapport à 2018. L’évolution a été la plus forte en Asie (+2,0%) et en Europe (+1,7%). L’Afrique est le seul continent qui, comme l’année dernière, enregistre une légère diminution de la communauté suisse (–0,5%).

La majorité réside en Europe

Sur les 484 300 Suisses de l’étranger vivant sur le continent européen (63%), 471 500 étaient établis dans les États de l'UE/AELE en 2019. La France accueille la plus grande communauté, soit 199 800 personnes. Viennent ensuite l’Allemagne (92 200 personnes), l’Italie (49 800), le Royaume-Uni (35 200), ainsi que l’Espagne (24 200). Le nombre de Suisses de l’étranger croît dans tous ces pays; l’augmentation la plus forte est enregistrée au Royaume-Uni (+3,4%) et la plus faible en Italie (+0,4%). Quant au Portugal, qui ne comptait que 4400 Suisses de l’étranger en 2019, il enregistre l’une des plus fortes progressions au sein des pays européens (+11,6%).

La population des Suisses de l’étranger en Europe est essentiellement composée de femmes; on y compte 56% de femmes et 44% d’hommes. Toutefois, dans les pays d’Europe centrale et orientale (Pologne, Slovaquie, Tchéquie, Russie, Ukraine), les pays baltes ou les Balkans, les parts d’hommes sont plus importantes que celles des femmes.

37% résident hors Europe

286 600 Suisses sont établis sur les autres continents, soit 24% en Amérique, 7% en Asie, 4% en Océanie et 2% en Afrique. Les plus grandes communautés hors Europe se trouvent aux États-Unis qui recensent 81 100 personnes, devant le Canada (40 300), l’Australie (25 500) et Israël (20 900). On enregistre une progression dans tous ces pays, mais c’est en Israël qu’elle est la plus forte, soit 3,3% de plus qu’en 2018. Dans ces collectivités, la part des femmes y est aussi plus importante que celle des hommes, entre 54% de femmes aux Etats-Unis et 51% en Israël.

L’Afrique est le seul continent où le nombre de Suisses de l’étranger se réduit, passant de 19 400 en 2018 à 19 300 en 2019 (–0,5%). Le nombre de Suissesses étant resté stable, cette diminution est le fait d’hommes qui ont soit quitté le continent, soit sont décédés.

Jeunes et moins jeunes à travers le monde

À fin 2019, 21,2% des Suisses de l’étranger étaient des mineurs de moins de 18 ans (163 800 personnes). La part des seniors (65 ans ou plus) était un peu plus grande, soit 21,8% ou 167 800 personnes. Le nombre de personnes en âge de travailler (18-64 ans) était de 439 300 (57,0%).

Si le nombre global de Suisses de l’étranger a tendance à augmenter, les évolutions varient en fonction de l’âge. Les effectifs de mineurs et de personnes en âge de travailler ont tous deux progressé de 0,9% par rapport à l’année précédente. Celui des seniors a augmenté de 3,3%, passant de 162 500 en 2018 à 167 800 en 2019. Ce phénomène peut s’expliquer non seulement par des mouvements migratoires, mais également par le vieillissement de ces personnes établies ailleurs.

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Download Medienmitteilung

Un nombre croissant de Suisses vivent à l'étranger
(PDF, 2 Seiten, 222 kB)


Weitere Sprachen


Verwandte Dokumente

Auslandschweizerinnen und -schweizer im Jahr 2019


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/de/home/statistiken/kataloge-datenbanken/medienmitteilungen.assetdetail.12247852.html