Medienmitteilung

Statistique des groupes d'entreprises (STAGRE) 2014-2018 Les groupes multinationaux emploient en Suisse plus d'un million de personnes

29.11.2019 - Fin 2018, en Suisse, 28 622 entreprises faisaient partie d’un groupe multinational. Ces entreprises employaient environ 1,4 million de personnes, soit un peu plus du quart de l’emploi total en Suisse. Les branches d’activité des multinationales varient selon les régions. Des changements importants sont intervenus de 2014 à 2018 en ce qui concerne les pays où les multinationales sous contrôle étranger ont leur siège. Tels sont les résultats les plus récents de la statistique des groupes d’entreprises de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Les groupes d’entreprises et les unités qui les composent tiennent une place importante dans l’économie suisse. La statistique des groupes d’entreprises (STAGRE) permet de montrer et d’analyser leur importance. Les résultats publiés aujourd’hui distinguent pour la première fois les groupes purement suisses des groupes multinationaux sous contrôle suisse. La statistique permet ainsi de chiffrer les activités de tous les groupes multinationaux en Suisse, qu’ils soient sous contrôle suisse ou étranger.

Contrairement au communiqué de presse de l’année dernière, le commentaire des résultats de la STAGRE se rapporte cette fois exclusivement aux groupes multinationaux. Les groupes purement domestiques, bien qu’ils fassent partie de l’univers statistique de la STAGRE, ne sont pas pris en considération.

Importance globalement stable

Fin 2018, la Suisse comptait 28 622 entreprises faisant partie d’un groupe multinational. Elles employaient 1 408 277 personnes, soit un peu plus du quart de l’emploi total en Suisse. Au cours des quatre années de référence – celles pour lesquelles les données de la statistique structurelle des entreprises (STATENT) sont comparables–, l’importance relative des multinationales est restée globalement stable. De 2014 à 2017, le taux de croissance annuel moyen de l’emploi a été presque aussi élevé dans les groupes multinationaux (0,8%) que dans l’économie totale (0,9%). On observe toutefois en 2018 – l’année d’enquête la plus récente (pour laquelle on ne dispose pas encore des résultats de la STATENT) – une accélération de la croissance de l’emploi dans les multinationales (2,7%).

Les multinationales sous contrôle suisse jouent sur le marché du travail un rôle sensiblement plus important que les multinationales sous contrôle étranger. En 2018, ces dernières représentaient 12 398 entreprises et 489 593 emplois. Les multinationales sous contrôle suisse emploient donc presque deux fois plus de personnes que les groupes sous contrôle étranger. Le rapport est plus équilibré si l’on considère le nombre d’entreprises: 16 224 entreprises font partie d’une multinationale suisse. De 2014 à 2018, l’emploi a augmenté au même rythme dans les multinationales sous contrôle suisse et dans les multinationales sous contrôle étranger (1,3% en moyenne annuelle).

Activités des multinationales: différences régionales

Les activités de production des groupes multinationaux ne se répartissent pas de manière homogène sur le territoire suisse. On observe des différences régionales en ce qui concerne leurs branches d’activité. Si l’on considère l’emploi dans les sept grandes régions de Suisse, on observe, pour les multinationales, trois régions au profil plutôt industriel: la Suisse orientale, la Suisse du Nord-Ouest et l’Espace Mittelland, où plus de 40% des emplois des multinationales relèvent du secteur primaire ou secondaire; c’est plus que la moyenne suisse (32%). À l’inverse, dans la Région lémanique, plus des trois quarts des personnes employées dans une multinationale, et dans la région de Zurich plus des cinq sixièmes, appartiennent au secteur tertiaire.

Les résultats au niveau des grandes régions montrent par ailleurs que les multinationales sous contrôle étranger sont plus fortement implantées dans la Région lémanique et dans la région de Zurich que partout ailleurs en Suisse. Dans ces deux grandes régions, les groupes sous contrôle étranger concentrent au moins 40% des emplois des multinationales, contre 35% en moyenne suisse.

Pays de résidence: top trois inchangé, progression de la Chine

Les trois principaux pays de résidence des groupes étrangers ayant des filiales en Suisse n’ont pas changé de 2014 à 2018. En 2018, plus de la moitié des emplois des groupes multinationaux étrangers se concentraient dans des groupes allemands (24,7%), américains (18,4%) ou français (14,5%). On retrouve les mêmes pays, dans le même ordre, pour ce qui est du nombre d’entreprises.

Cette constance au sommet ne doit cependant pas masquer les changements importants qui se sont produits de 2014 à 2018 quant aux pays de résidence des entreprises sous contrôle étranger. Le nombre d’emploi dans les entreprises sous contrôle chinois a plus que septuplé (passant de 1815 emplois en 2014 à 13 470 en 2018). On observe aussi une augmentation de l’emploi dans les entreprises sous contrôle britannique ou japonais (resp. +9,7% et +3,2%; taux de croissance annuel moyen 2014-2018), alors que l’emploi dans les multinationales italiennes a reculé (-2,5%).

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Download Medienmitteilung

Les groupes multinationaux emploient en Suisse plus d'un million de personnes
(PDF, 7 Seiten, 315 kB)


Weitere Sprachen


Verwandte Dokumente

Statistik der Unternehmensgruppen (STAGRE) 2014-2018


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/de/home/statistiken/kataloge-datenbanken/medienmitteilungen.assetdetail.10787659.html