Santé

Signification de l'indicateur

Etre en bonne santé est un atout important pour la qualité de vie et pour participer pleinement à la société. Si le handicap découle souvent de problèmes de santé, il n’y a pas toujours de lien entre les deux: la dyslexie par exemple ne détermine en rien la constitution – robuste ou fragile – des personnes qui en sont atteintes. L’accès à des soins médicaux reste cependant un enjeu important pour beaucoup de personnes handicapées.

Etat de santé autoévalué

Alors que la plupart des personnes non handicapées (92%) s’estiment en (très) bonne santé, ce n’est le cas que de la moitié des personnes handicapées (47%). A l’inverse, ces dernières sont 16% à qualifier leur santé de (très) mauvaise, et cette proportion s’élève même 45% parmi les personnes handicapées fortement limitées.

Il est impossible d’estimer dans quelle mesure le handicap constitue la cause ou la conséquence de cette mauvaise santé (ni même s’il y participe ou non). Cette différence de santé constatée n’est pas due au fait que les personnes handicapées sont plus âgées : elle apparaît parmi les 16–39 ans comme parmi les 40–64 ans.

Renoncement à des soins médicaux

Les personnes handicapées renoncent davantage à des soins médicaux que les personnes non handicapées (6% vs 2%). «Pour des raisons financières, trop cher ou pas couvert par l’assurance» est l’explication la plus fréquente donnée par les personnes concernées.

Informations supplémentaires

Tableaux

Bases statistiques et enquêtes

Pour aller plus loin

Vous trouverez plus d’informations sur ce thème dans les tableaux de données à télécharger ci-dessus (résultats selon le sexe, résultats supplémentaires, etc.).

Contact

Office fédéral de la statistique Sections Services de santé, Santé de la population
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/situation-economique-sociale-population/egalite-personnes-handicapees/bien-etre-individuel/sante.html