Entrées de cinéma

Après une diminution importante des entrées annuelles au cinéma dans les années 80, la tendance des années 2000 était à nouveau à la baisse, même si pas dans les mêmes proportions. L'offre plus variée de films n'a pas non plus été en mesure d'attirer plus de monde dans les salles de cinéma. Avec la pandémie de COVID-19, les entrées de cinéma se sont finalement effondrées dans une mesure inégalée.


Diagramme interactif avec chiffres actuels par semaine

Une comparaison des années 2020 et 2019 par semaine de cinéma montre à quel point les cinémas n'ont pas pu rattraper les entrées perdues lors du premier confinement dans la phase suivante. Les restrictions cantonales et nationales ainsi que l'incertitude chez une partie du public due à la pandémie ont probablement joué un rôle important. D'autres causes sont suggérées par les résultats dans le diagramme interactif: les cinémas ont été à nouveau actifs après le confinement, mais avec un fonctionnement réduit, comme le montre le nombre de projections. En automne de ces deux années, le nombre de nouvelles sorties est plus ou moins parallèle, mais diminue rapidement en 2020 vers la fin de l'année, tout comme le nombre de salles actives. De plus, les nouvelles sorties américaines ont été beaucoup moins nombreuses en été 2020.


Entrées de cinéma en Suisse

La tendance générale est une forte baisse des entrées annuelles dans les années 1980. Cependant, on observe d'importantes variations d'une année à l'autre – souvent à la suite du nombre et du succès des grosses productions dans les années concernées. Or, la récente baisse de 65% des entrées de cinéma due à la pandémie de COVID-19 est sans précédent.

Evolution du nombre d'entrées de cinéma en Suisse
  2000 2010 2019 2020
Fréquentation  
Nombre d'entrées payantes (en mio)

15,6

14,8

12,5 4,3
Nombre moyen d'entrées par habitant 2,2

1,9

1,5 0,5
Source: OFS, Statistique du film et du cinéma

Carte interactive de la fréquentation cinématographique (Statatlas)


Diversité de l'offre et demande

Part de marché des pays de production par région linguistique
  Total des entrées Suisse USA Europe1 Autres pays
  en millier en % en % en % en %
15 564 2.4 74.4 19.1 4.1
Suisse alémanique 10 318 3.1 75.6 16.9 4.4
Suisse romande 4 809 1.0 71.8 23.7 3.5
Suisse italienne 437 0.9 72.3 23.0 3.8
12 506 6.7 66.6 23.7 3.0
Suisse alémanique 8 131 8.5 67.5 21.4 2.6
Suisse romande 4 043 3.5 63.5 29.1 3.9
Suisse italienne 332 1.9 81.2 14.6 2.4
4 349
13.8 52.6 30.3 3.2
Suisse alémanique

3 054 17.1 52.2 27.2 3.5
Suisse romande

1 200 6.4 53.4 37.6
2.6
Suisse italienne

95 3.0 55.7 37.6 3.7
1 Europe: États membres du Conseil de l’Europe (sauf la Suisse). Source: OFS, Statistique du film et du cinéma

Avec plus de 2000 films, la diversité de l'offre est grande actuellement dans les salles de cinéma en Suisse. Cependant, les films américains sont projetés plus souvent et atteignent aussi un public plus large. On observe le contraire pour les films suisses et de l'UE: un très grand nombre de films sort en salles, mais ils sont projetés moins souvent et aussi vus plus rarement.

D’une manière générale, on observe une concentration sur quelques films: actuellement, lors de la moitié des projections, ce sont seulement un peu plus de 50 films qui sont montrés. Ils génèrent environ 60% des entrées de cinéma. La pandémie de COVID-19 n'a pas changé cette concentration. Cependant, en 2020, une part moins importante des projections est revenue aux films américains (2020: 49%; 2019: 61%). La part des films américains dans les entrées a également baissé (2020: 53%; 2019: 67%).


Tendances concernant les films en 3D

En 2014 encore, un nouveau film sur dix était une œuvre 3D. En 2019, cette proportion est tombée à environ 6 %. Il ne s’agit pas d’une concentration des projections sur moins de films en 3D, car le nombre de projections en 3D a également diminué au cours de la même période. Le nombre d'entrées générées par les projections en 3D a également baissé. En 2020, les films en 3D n'ont pratiquement joué aucun rôle, car seules quelques nouvelles sorties ont été lancées en 3D.

Les projections en 3D sont en net recul et ce non seulement parce qu'il y a moins de films en 3D, mais aussi parce que les films en 3D sont plus souvent montrés en 2D. En 2019, les films en 3D n'ont été effectivement projetés en 3D que dans un peu plus d'un tiers des séances, en 2020 même plus que dans un cinquième d’entre elles – en 2014, on dénombrait encore 70% de projections en 3D.


Entrées de cinéma et parts de marché en comparaison européenne (2019)

Dans la comparaison européenne la plus récente, la Suisse se situe dans le milieu de peloton en termes d’entrées par habitant. Les spectateurs les plus férus de sorties au cinéma sont ceux d'Islande, de France et d'Irlande.

Dans la comparaison européenne actuelle des parts de marché des films indigènes, la Suisse se situe dans la moitié inférieure du tableau. La première place revient à la Turquie, où les films nationaux ont généralement plus de succès que les œuvres importées. Le Royaume-Uni arrive en deuxième position avec plus de 47 %. En ce qui concerne les voisins de la Suisse, les films indigènes ont le plus de succès en France avec environ 35%, suivis de l'Allemagne et de l'Italie avec plus de 20%. En Autriche, les films nationaux atteignent, avec 3%, une part de marché plus basse qu’en Suisse (8%, tous les chiffres y c. coproductions minoritaires). 


Informations supplémentaires

Tableaux

Graphiques

Cartes

Données

Publications

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Politique, culture et médias
Espace de l'Europe 10
2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 463 61 58

Du lundi au vendredi
09h00-12h00 et 14h00-16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/culture-medias-societe-information-sport/culture/film-cinema/entrees-et-films-en-prive.html