Press release

Bénéficiaires de l'aide sociale en Suisse 2016

Le taux d'aide sociale économique a atteint les 3,3% en 2016


Neuchâtel, 19.12.2017 (OFS) - En 2016, le taux d'aide sociale économique s'est accru de 0,1 point pour atteindre 3,3%, soit 273 273 bénéficiaires. Pour avoir une vision plus large de l'aide sociale en Suisse, il faut par ailleurs considérer les 25 544 bénéficiaires de l'aide aux réfugiés et les 55 504 personnes du domaine de l'asile, dont le résultat est pour la première fois publié par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Depuis 2016, la statistique suisse de l'aide sociale relève l'ensemble des bénéficiaires d'aide sociale sous la forme de trois statistiques distinctes; celle de l'aide sociale économique, de l'aide sociale du domaine des réfugiés et pour la première fois, celle du domaine de l'asile. Le financement de l'aide sociale économique est à la charge du canton et des communes alors que celui de l'asile et des réfugiés relève de la Confédération. De ce fait, les résultats sont présentés de manière séparée.

Parmi la population réfugiée en Suisse, 85,8% des personnes ont bénéficié d'une aide sociale en 2016; leur nombre est de 25 544. Dans le domaine de l'asile, 55 504 personnes ont touché une aide, soit un taux de 88,4%. Il est particulièrement difficile pour les réfugiés et les personnes du domaine de l'asile de trouver un emploi qui garantisse une autonomie financière. Cette situation s'explique en partie par une maîtrise insuffisante de la langue, une formation non reconnue, leur état de santé ou leur manque de réseau.

Augmentation du taux d'aide sociale dans certains cantons

Dans le domaine de l'aide sociale économique, Neuchâtel, Bâle-Ville, Genève, Vaud et Berne sont les principaux cantons urbains qui affichent les taux les plus élevés, Zurich faisant exception avec un taux légèrement inférieur à la moyenne suisse. On trouve les taux d'aide sociale les plus bas dans les cantons ruraux.

Dans le domaine des réfugiés, le taux d'aide sociale augmente dans vingt cantons et passe de 81,8% en 2015 à 85,8% en 2016. Les hausses les plus marquantes sont observées dans les cantons de Lucerne (+14,4), Bâle-Ville (+13,1), Schwyz et Soleure (+11,1). Le taux d'aide sociale dans le domaine des réfugiés baisse dans six cantons (Vaud, Schaffhouse, Glaris, Thurgovie, Uri et Obwald). Dans le domaine de l'asile, les taux cantonaux sont en général plus élevés que ceux du domaine des réfugiés et se situent entre 60,8% et 94,9%.

Différences importantes dans les profils démographiques

Le profil démographique des bénéficiaires des trois domaines présente des caractéristiques propres très différentes. Concernant les groupes d'âges, on constate qu'une personne à l'aide sociale sur trois est un enfant (0 à 17 ans), que ce soit dans le domaine de l'aide sociale économique, des réfugiés ou de l'asile. Ce résultat peut être mis en relation avec le risque de pauvreté élevé des familles monoparentales et des familles nombreuses.

Les personnes de 18 à 35 ans représentent près de la moitié des bénéficiaires des domaines des réfugiés (46,2%) et de l'asile (55,1%), alors qu'elles ne sont que 27,8% à l'aide sociale économique. La part élevée des jeunes parmi les bénéficiaires des domaines de l'asile et des réfugiés correspond à la répartition selon l'âge dans cette population en général. En revanche, pour l'aide sociale économique, la proportion des bénéficiaires de plus de 46 ans est nettement plus élevée que dans les deux autres domaines.

Aide sociale économique pour moitié à des Suisses

Les résultats selon la nationalité montrent que le nombre de Suisses à l'aide sociale économique constitue plus de la moitié des bénéficiaires. Les personnes de nationalité étrangère proviennent principalement de pays européens, caractérisés par les migrations de la deuxième moitié du 20ème siècle liée au travail (Italie, Espagne, Portugal, Allemagne) ou au contexte politique (ex-Yougoslavie).

Dans les domaines de l'asile et des réfugiés, les résultats reflètent la situation migratoire actuelle : les deux-tiers des bénéficiaires du domaine de l'asile proviennent de l'Erythrée, de la Syrie et de l'Afghanistan, présents dans des proportions similaires. Dans le domaine des réfugiés, les ressortissants érythréens constituent la part la plus importante (53,0%), suivie des ressortissants syriens (17,2%).

Concernant l'état civil, les célibataires sont majoritaires parmi les bénéficiaires des domaines de l'asile (66,2%) et des réfugiés (60,4%). Ils sont également les plus nombreux à l'aide sociale économique (44,1%) sans toutefois en constituer la majorité. En revanche, seuls 2% des bénéficiaires dans les domaines de l'asile et des réfugiés sont divorcés. En comparaison, la part des personnes divorcées dans le domaine de l'aide sociale économique est dix fois plus élevée (20,1%).

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download press release

Bénéficiaires de l'aide sociale en Suisse 2016
(PDF, 5 pages, 171 kB)


Other languages


Associated documents

Social assistance recipients in Switzerland 2016: financial social assistance, social assistance in the area of asylum and refugees


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/en/home/news/whats-new.assetdetail.4083585.html