Press release

Statistiques des villes suisses 2021 Statistiques des villes suisses 2021: habiter en ville

20.04.2021 - Les trois quarts de la population de la Suisse habitent dans des zones urbaines. Les citadins occupent environ 2 millions de logements répartis dans près de 540 000 bâtiments. Près des trois quarts des logements sont occupés par des locataires, lesquels vivent majoritairement dans des logements de trois pièces. Ces données proviennent des «Statistiques des villes suisses 2021», consacrées cette année au thème «habiter en ville». L’Union des villes suisses publie son Annuaire statistique conjointement avec l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Après l’exode urbain des années 1980 et 1990, les villes suisses ont connu au cours des vingt dernières années une véritable renaissance: aujourd’hui en Suisse, trois personnes sur quatre habitent dans une zone urbaine. 19% des habitants des 171 villes étudiées ont moins de 20 ans, 63% ont entre 20 et 64 ans, 18% ont plus de 64 ans. Cette structure d’âge diffère peu de celle du reste de la Suisse. 47% de la population urbaine est célibataire (contre 42% dans le reste de la Suisse). 31% des citadins sont des étrangers, contre seulement 20% de la population non urbaine.

La structure du marché du logement contribue grandement à cette diversité de population. En 2018, les 171 villes étudiées comptaient au total 2,2 millions de logements répartis dans 539 767 bâtiments. Parmi ces bâtiments, 46,8% étaient des maisons individuelles et 35,6% des maisons à plusieurs logements. La part des maisons individuelles augmente en raison inverse de la taille des communes. Le contraire s’observe pour les maisons à plusieurs logements: leur part est de 43% dans les dix plus grandes villes suisses, contre moins de 33% dans les 161 autres villes.

Prédominance des logements de trois pièces

Les logements de trois pièces prédominent dans la plupart des catégories de communes classées selon leur taille. Les logements de quatre pièces prédominent légèrement dans les villes de moins de 20 000 habitants. C’est dans les grandes villes que les logements de cinq pièces ou plus sont les plus rares (9,8%). Dans les autres catégories de communes, leur part est de 19%.

Dans les villes suisses, 69% des locataires vivent dans un logement de trois ou de quatre pièces. Quant aux propriétaires, la plupart d’entre eux (86,5%) disposent d’un logement de quatre pièces ou plus.

Plus les villes sont grandes, plus elles comptent de locataires

De 2015 à 2017 (données cumulées), 74% des logements habités dans les villes suisses étaient occupés par des locataires ou dans le cadre d’une coopérative d’habitation, 25% étaient occupés par les propriétaires du logement. À Brig-Glis, à Möhlin, à Spiez et à Uzwil, plus de la moitié des logements habités sont occupés par leurs propriétaires. À Genève, à Lausanne, à Zurich et à Carouge, par contre, plus de 90% des logements sont en location ou détenus dans le cadre d’une coopérative.

Logements d’utilité publique – pour une offre équitable de logements

Les villes construisent toujours plus de logements d’utilité publique destinés aux personnes défavorisées économiquement ou socialement. Les bâtiments abritant des logements d’utilité publique représentent 1,3% des bâtiments d’habitation en Suisse. Dans les grandes villes, la proportion est nettement au-dessus de la moyenne (11,4%). Dans la ville de Zurich, 22,4% des logements de trois pièces et 24,4% des logements de quatre pièces sont des logements d’utilité publique. Mais la part des logement d’utilité publique est considérable également (environ 15%) dans des villes plus petites comme Urdorf et Birsfelden.

Le PLR et le PS en tête

Les «Statistiques des villes suisses» comportent également des données sur la vie politique dans les villes. La collecte de ces données a été optimisée en 2020 en collaboration avec la section Politique, culture et médias de l’OFS. Les chiffres correspondent désormais à la situation après les élections de renouvellement intégral les plus récentes.

Les partis qui pèsent le plus dans la politique urbaine sont le PLR et le PS. Dans les exécutifs des villes, 27,2% des sièges étaient détenus en 2020 par le PLR. Le PS est au second rang avec 20,6% des sièges. Le PDC, en recul de 0,2% par rapport à l’année précédente, détient 15,1% des sièges. L’UDC, également en recul de 0,2%, demeure au quatrième rang avec 11,4% des sièges. Les Verts ont progressé de 0,8% et occupent désormais 7,7% des sièges dans les exécutifs des villes. Dans les parlements, le PLR occupe 22,3% des sièges, devant le PS (20,9%) et l’UDC (15,3%). Les Verts viennent au quatrième rang (11,6%). Le PDC détient 9,3% des sièges.

Données disponibles sous forme numérique et Open Government Data

Cette 82e édition des «Statistiques des villes suisses» est éditée en collaboration avec l’OFS. Comme d’habitude, elle contient, outre des données sur le logement urbain, de nombreuses informations sur la population, le travail, l’emploi, les finances, la mobilité et la formation dans les villes. Le contenu de la publication est aussi accessible par voie numérique, avec des graphiques interactifs, dans une application et sous la forme d’une publication web. En outre, les données de base de la publication peuvent être consultées et exploitées par le public sur le site internet de l’OFS et sur la plateforme opendata.swiss.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download press release

Statistiques des villes suisses 2021: habiter en ville
(PDF, 3 pages, 372 kB)


Other languages


Associated documents

Statistics on Swiss Towns 2021


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/en/home/news/whats-new.assetdetail.16504129.html