Aide aux victimes

Quoi de neuf?


Sous la loupe


Consultations et prestations

En 2019, les centres d’aide aux victimes ont enregistré 41 154 consultations. 90% avaient le statut d’ayant droit LAVI  et 7% le statut de LMCFA.

Indemnisations et réparations morales

En 2019, les personnes reconnues victimes d’une infraction ont reçu pour 1,2 million de francs d’indemnités et pour 5,6 millions de francs de réparations morales.


L'essentiel en bref

Toute personne qui a subi, du fait d’une infraction, une atteinte directe à son intégrité corporelle, psychique ou sexuelle, peut bénéficier d’une aide gratuite.

Les centres de consultation et d’aide aux victimes fournissent une assistance médicale, psychologique, sociale, matérielle et juridique à la victime d’une infraction ou à ses proches.

Si la gravité de l’atteinte le justifie, les cantons peuvent également octroyer une indemnisation et/ou une réparation morale.

Sont recensées dans la Statistique de l’aide aux victimes (OHS), les personnes ayant contacté un centre d’aide aux victimes et bénéficiant du statut d’ayant droit conformément à la loi fédérale sur l’aide aux victimes d’infractions (LAVI) et, depuis 2017, à la loi fédérale sur les mesures de coercition à des fins d’assistance et les placements extrafamiliaux antérieurs à 1981 (LMCFA).

  2018 2019
Consultations
Total 41 540 41 154
Femmes (%)
70.1 70.6
Mineurs (%)
17.3 18.5
Auteur masculin (%)
74.5 76.6
Infractions subies1
Lésions corporelles et voies de fait (%)
47.6 48.1
Menace, contrainte, extorsion, chantage (%)
31.8
32.0
Viol, contrainte sexuelle (%)
11.5 11.2
Actes d'ordre sexuel avec des enfants (%) 11.1 11.8
Indemnisations (y.c. provisions sur l'indemnisation)
Somme en milliers de francs 1 392 1 225
Réparations morales
Somme en milliers de francs 4 676 5 647
Etat de la banque de données: 03.06.2020
1) réponses multipes possibles
Source: OFS– Statistique de l'aide aux victimes

Traite d'êtres humains

Selon la définition retenue au niveau international, la traite d'êtres humains consiste à recruter des personnes, à offrir leurs services, à les transférer, à les entremettre par le biais d'intermédiaires, à les héberger ou à les accueillir en vue de leur exploitation par des moyens illicites comme la tromperie, les menaces ou la contrainte. Les victimes peuvent faire l'objet d'exploitation sexuelle, d'exploitation de leur travail ou de trafic d'organes.


Informations supplémentaires

Tableaux

Publications

Communiqués de presse

Bases statistiques et enquêtes

Sur ce thème

Consultations et prestations

Consultations de victimes qui s'adressent à un service de consultation

Indemnisations et réparations morales

Demandes de victimes portant sur des prestations d'indemnisation et de réparation morale

Contact

Office fédéral de la statistique Section Criminalité et droit pénal
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/criminalite-droit-penal/aide-victimes.html