Comunicato stampa

Hébergement touristique en 2019 Nouveau record de nuitées pour l'hôtellerie suisse en 2019

Esiste anche una versione più recente del presente documento, disponibile al link seguente:
Chute historique des nuitées au cours du premier semestre 2020

27.02.2020 - En 2019, l’hôtellerie en Suisse a comptabilisé 39,6 millions de nuitées. Ceci représente une hausse de 1,9% (+755 000) par rapport à 2018 et constitue un nouveau record. Ce résultat confirme la tendance à la hausse initiée en 2017. La demande étrangère a totalisé 21,6 millions de nuitées, ce qui représente une hausse de 1,1% (+246 000), soit un niveau de nuitées jamais atteint jusqu’à présent. De son côté, la demande suisse a progressé de 2,9% (+509 000) et atteint un nouveau seuil historique de 17,9 millions de nuitées. Tels sont les résultats définitifs de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Alors qu’au cours des deux premiers mois des reculs ont été observés en 2019 (janvier : –1,2% et février : –2,5%), les autres mois affichent une hausse par rapport à l’année précédente. Les augmentations s’échelonnent entre +0,3% (septembre) et +5,2% (juin). En termes absolus, les plus fortes croissances sont observées en juin (+187 000 nuitées / +5,2%), juillet (+146 000 / +3,3%) et en mai (+132 000 / +4,6%).

Record pour la clientèle suisse et étrangère

En 2019, la demande suisse a totalisé 17,9 millions de nuitées (+509 000 / +2,9%), soit un nouveau record. Avec 21,6 millions d’unités (+246 000 / +1,1%), la demande étrangère présente également un niveau encore jamais atteint.

Le continent américain marque une forte progression (+234 000 nuitées / +7,7%). Les hôtes des Etats-Unis sont à l’origine d’un total de 2,5 millions de nuitées, soit le niveau le plus élevé depuis 1990. Par rapport à 2018, ce résultat correspond à une croissance de 222 000 unités (+9,8%). Il s’agit également de la progression absolue la plus importante de tous les pays de provenance étrangers.

De son côté, la demande du continent asiatique progresse légèrement (+22 000 nuitées /+0,4%). La clientèle des marchés de la Chine (sans Hong Kong) (+2,4%), de Hong Kong (+22,9%) et de la Chine (Taiwan) (+23,7%) affiche la plus grande augmentation de nuitées. Ces hôtes contribuent à une hausse totale de 118 000 nuitées (+6,9%) par rapport à 2018. Le Japon génère également une hausse (+6900 / +1,8%). Quant aux hôtes des Pays du Golfe, ils se caractérisent par un recul de 82 000 nuitées (–8,7%), soit la diminution absolue la plus importante de tous les pays de provenance. La République de Corée (–4,0% / –18 000) et l’Inde (–2,1% / –17 000) accusent également une baisse de nuitées. Ces reculs marquent un changement de tendance de la clientèle de ces pays par rapport aux fortes hausses annuelles régulièrement observées lors de la dernière décennie.

La demande des hôtes du continent européen présente un résultat légèrement négatif (–26 000 / –0,2%). Parmi les pays de ce continent, les plus fortes baisses absolues sont enregistrées par l’Italie (–32 000 / –3,5%) et l’Espagne (–29 000 / –6,0%). Le Royaume Uni (–11 000 / –0,7%) et la France (–8800 /–0,7%) s’inscrivent également à la baisse. Quant à elle, la demande allemande progresse (+34 000 / +0,9%). De leur côté, la Belgique (+26 000 / +4,3%) et les Pays-Bas (+15 000 / +2,4%) affichent des hausses marquées.

Enfin, la demande des continents océanique (+9400 nuitées / +2,4%) et africain (+6000 / +2,1%) progresse également.

Croissance des nuitées pour la plupart des régions touristiques

Parmi les treize régions touristiques, onze ont enregistré des résultats à la hausse en 2019 par rapport à 2018. En premier lieu, la Région zurichoise affiche 247 000 nuitées supplémentaires (+3,9%), soit la progression absolue la plus importante. Suivent le Valais (+131 000 / +3,2%) et les Grisons (+124 000 / +2,4%). Arrivent ensuite la Région Berne (+83 000 / +1,6%), la Région Lucerne / Lac des Quatre-Cantons (+50 000 / +1,3%) et la Région lémanique (+47 000 / +1,6%). Finalement, Genève (–30 000 / –0,9%) et la Suisse orientale (–42 000 / –2,2%) affichent un recul.

Stabilité de la durée de séjour

En 2019, la durée de séjour s’est élevée, comme en 2018, à 2,0 nuits. Les hôtes étrangers séjournent en moyenne 2,1 nuits, légèrement plus longtemps que les hôtes indigènes (1,9). Parmi les régions touristiques, les Grisons enregistrent la durée la plus longue avec 2,6 nuits. Arrive ensuite le Valais avec 2,3 nuits. En revanche, la Région Fribourg avec 1,6 nuit, présente la durée la plus courte.

Hausse du taux d’occupation des chambres

Durant l’année 2019, le taux net d’occupation des chambres a dépassé le seuil des 55% (55,2%), en progression de 0,7 points par rapport à 2018. Il s’agit du plus haut taux observé depuis le début de l’observation de cet indicateur (2005). Parmi les régions touristiques, Genève affiche le taux le plus élevé avec 66,5%. Arrive ensuite la Région zurichoise avec une valeur de 65,0%. Le taux le plus bas a été enregistré en Suisse orientale avec 41,1%.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download comunicato stampa

Nouveau record de nuitées pour l'hôtellerie suisse en 2019
(PDF, 8 pagine, 354 kB)


Altre lingue


Documenti analoghi

Conferenza stampa - Ricettività turistica nel 2019


 

Nota

Le pagine in italiano offrono un contenuto ridotto. Per un'informazione più completa si prega di consultare le pagine in tedesco o francese (cfr. link qui sopra).

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/it/home/statistiche/cataloghi-banche-dati/comunicati-stampa.assetdetail.11987374.html