Economie culturelle

La culture produit, à côté des valeurs culturelles, également des valeurs économiques, elle emploie des personnes et génère des revenus. C’est de cela que traite la statistique de l’économie culturelle.

La définition de l’économie culturelle utilisée ici s’appuie sur les recommandations d’Eurostat. Elle part d’une acception traditionnelle de la culture, élargie à des secteurs dans lesquels la créativité est centrale (p.ex. architecture, jeux vidéo, artisanat d’art, publicité). Par opposition à l’"économie créative", qui inclut également l’informatique et les logiciels en général ainsi que le marketing, l’attention se porte ici sur la culture au sens plus strict du terme.

L’économie culturelle peut être analysée sous deux aspects :

  • les entreprises culturelles du secteur culturel avec leurs établissements et leurs emplois (postes de travail)
  • les travailleurs culturels au sens plus large, donc les personnes ( y c. les indépendants) travaillant principalement dans le secteur culturel plus celles exerçant un métier culturel principal en dehors du secteur culturel.

Travailleurs culturels et pandémie du COVID-19: comparaison 2019–2020

Suite à la pandémie du coronavirus, la statistique de l'économie culturelle a été actualisée pour l'aspect des travailleurs culturels avec les derniers chiffres issus de l’enquête suisse sur la population active (ESPA) et de l’enquête sur les revenus et les conditions de vie (SILC).

Diminution du nombre de travailleurs culturels

En 2020, le nombre de travailleurs culturels a diminué de 4,7% en Suisse par rapport à 2019. Il s’agit là de la baisse la plus forte depuis 2010, plus importante encore qu'en 2016-2017. Jusqu’en 2019, le nombre de travailleurs culturels avait augmenté de 1,3% par an en moyenne.

Parmi les travailleurs culturels actifs occupés (donc sans les chômeurs selon le BIT), la baisse est même de –5,2%, bien plus que pour l’ensemble de la population résidante active occupée (–0,2%).

Cette diminution était nettement plus prononcée pour les professions non culturelles du secteur culturel (comptable dans un théâtre, p. ex.), avec –6,0%, et pour les professions culturelles en dehors du secteur culturel (graphiste dans une banque, p. ex.), avec –7,8%.

Travailleurs culturels

2019

2020

Evolution

Personnes actives

312 182

297 640

–4,7%

Personnes actives  occupées

302 195

286 351

–5,2%

Métiers culturels dans le secteur culturel

97 061

95 346

–1,8%

Métiers non-culturels dans le secteur culturel

108 638

102 080

–6,0%

Métiers culturels en dehors du secteur culturel

96 495

88 925

–7,8%

Source: OFS - Statistique de l'économie culturelle; ESPA

Davantage de chômeurs parmi les travailleurs culturels

La part des chômeurs selon la définition du BIT a augmenté parmi les travailleurs culturels  de 0,6 point de pourcentage (de 3,2% en 2019 à 3,8% en 2020), davantage que pour l’ensemble de la population active (+0,4 point de pourcentage, de 4,4% à 4,8%). C’est parmi les professions culturelles en dehors du secteur culturel (+1,0 point) que la hausse a été la plus marquée.

Certains groupes plus touchés que d'autres

Chez les femmes, le nombre de travailleurs culturels a davantage diminué que chez les hommes entre 2019 et 2020 (–4,8% contre –4,5%) et davantage chez les travailleurs culturels suisses que chez ceux étrangers (–4,9% contre –3,7%).

Les professionnels de la culture travaillant à plein temps (–3,1%) ont été moins affectés que ceux travaillant à temps partiel (–6,3% pour les postes de 50 à 89%, et –8,5% pour les postes de moins de 50%). Les travailleurs culturels engagés depuis un an ou moins (–15,2%) ont été davantage touchés que ceux engagés depuis plus longtemps (–3,4%).

La baisse a été très forte pour les indépendants exerçant une profession culturelle en dehors du secteur culturel (–17,2%).

Différences régionales

Si dans les zones urbaines, le nombre de travailleurs culturels actifs a diminué de –4,4%, c'était près de trois fois plus dans les communes rurales (–12,4%).

Certaines grandes régions comme le Tessin, la Suisse orientale ou la Suisse centrale ont été plus fortement touchées, contrairement à la Suisse du Nord-Ouest (+0,3%) ou à Zurich (+3,6%), la grande région où le nombre de travailleurs culturels avait de loin le plus augmenté entre 2010 et 2019 (+20,9%).

Travailleurs culturels
(personnes actives)

2019

2020

Evolution

Région lémanique

60 361

56 602

–6,2%

Espace Mittelland

56 343

52 811

–6,3%

Suisse du Nord Ouest

41 004

41 143

+0,3%

Zurich

74 553

77 252

+3,6%

Suisse orientale

35 983

31 339

–12,9%

Suisse centrale

30 677

26 690

–13,0%

Tessin

13 262

11 803

–11,0%

Source: OFS - Statistique de l'économie culturelle; ESPA

Évaluation subjective plus pessimiste des travailleurs culturels pendant le lockdown

L'enquête sur les conditions de vie en Suisse (SILC), menée par l'OFS au printemps 2020, permet de dresser un tableau de l'évaluation subjective des travailleurs culturels avant et pendant la première vague du COVID-19.

Dans l'enquête, la proportion de travailleurs culturels ayant des difficultés à joindre financièrement les deux bouts est passée de 5,9% (avant le lockdown) à 12,1% (pendant le lockdown) – dans l'ensemble de la population active, ce chiffre est passé de 10,0 % à 11,3 %. La proportion de personnes estimant que leur sécurité d'emploi est très élevée a chuté davantage chez les travailleurs culturels que dans la population active totale, passant de 57,1% (avant le lockdown) à 43,9% (pendant le lockdown).

Ces résultats expérimentaux de l'enquête SILC traités pour la pandémie du coronavirus sont des estimations. En raison notamment de la taille limitée de l'échantillon, ils doivent être interprétés avec toute la prudence nécessaire. En particulier, aucune différence statistiquement significative entre les proportions avant et pendant le confinement discutées ne peut être déduite des résultats présentés.

Pour le tableau des données sur l'évaluation subjective:

Aller vers la page SILC sur OFS - Statistiques expérimentales

L'essentiel en bref

Entreprises

Entreprises culturelles (2018)

Economie culturelle

Part de l’économie totale

Entreprises

63 639

10,5%

Etablissements

66 122

9,6%

Emplois

234 494

4,5%

Equivalents plein temps (EPT)

161 433

3,9%

Valeur ajoutée (en francs)

15,2 Mrd.

2,1%

Sources: OFS - Statistique de l’économie culturelle; STATENT, WS

Personnes

Travailleurs culturels (2020)

Economie
culturelle

Economie
totale

Personnes actives

297 640

6,1%

Chômeurs selon le BIT

3,8%

4,8%

Part de femmes

50%

47%

Âge moyen

43,5

42,0

Part de formations tertiaires

57%

43%

Part de travailleurs culturels étrangers

20%

27%

Source: OFS - Statistique de l’économie culturelle; ESPA

Informations supplémentaires

Tableaux

Graphiques

Cartes

Publications

Communiqués de presse

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Politique, culture et médias
Espace de l'Europe 10
2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 463 61 58

Du lundi au vendredi
09h00-12h00 et 14h00-16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/culture-medias-societe-information-sport/culture/economie-culturelle.html