Communiqué de presse

Évolution de la population en Suisse en 2019 : résultats définitifs Croissance démographique stable de 0,7% en 2019

Ce document existe également dans une version plus récente. Veuillez suivre le lien suivant:
La population de la Suisse croît, malgré la hausse des décès

27.08.2020 - Les chiffres définitifs 2019 de la statistique de la population et des ménages de l’Office fédéral de la statistique (OFS) confirment les tendances observées en avril lors de la publication des résultats provisoires. La population de la Suisse a progressé de 0,7% par rapport à 2018, pour atteindre 8,6 millions de personnes à fin 2019. Elle s’est accrue dans tous les cantons, sauf au Tessin, à Nidwald, Neuchâtel et Appenzell Rhodes-Intérieures. La majeure partie des personnes vivent dans les espaces à caractère urbain. Près de la moitié des cantons comptent plus de seniors que de jeunes.

La population de la Suisse s’élevait à 8 606 000 personnes au 31 décembre 2019, contre 8 544 500 à la même date en 2018 (+0,7%). Cet accroissement démographique est égal à celui enregistré en 2018, soit l’un des plus faibles relevés au cours des dix dernières années. Au niveau des cantons, Zurich (+1,2%), Argovie, Thurgovie (+1,1%), Fribourg (+1,0%), Genève, Lucerne (+0,9%), ainsi que Schwyz et Soleure (+0,8%) affichent une croissance démographique supérieure à celle de la Suisse. Seuls Appenzell Rhodes-Intérieures, Neuchâtel, Nidwald et le Tessin voient leurs effectifs diminuer (respectivement –0,1%, –0,2%, –0,3% et –0,5%).

Immigrations et émigrations en baisse

Les flux migratoires internationaux et le solde naturel sont les composantes qui déterminent l’évolution démographique au niveau suisse. En 2019, on a enregistré 169 600 immigrations, cumulant celles des Suisses et des étrangers, pour 126 200 émigrations. Si le solde migratoire reste positif (+43 400), le nombre d’immigrations et d’émigrations a diminué, respectivement de –0,3% et de –3,1%, par rapport à 2018. L’accroissement naturel, soit la différence entre naissances et décès, s’établit à 18 400 personnes et est également en baisse par rapport à l’année précédente (–11,4%).

Les migrations internes, gain ou perte de population

Au niveau cantonal et communal, les migrations internes sont un autre facteur de l’évolution démographique. En 2019, le nombre de migrations internes a atteint 517 700 départs et arrivées contre 517 200 en 2018 (+0,1%). Fribourg, Valais et Argovie sont les cantons qui ont gagné le plus de population grâce aux migrations internes en 2019, alors que Neuchâtel, Bâle-Ville et Nidwald sont ceux qui en ont perdu le plus.

Près de la moitié des cantons comptent plus de seniors que de jeunes

En 2019, la Suisse affichait toujours une part de jeunes entre 0-19 ans (20,0%) plus importante que celle des personnes âgées (65 ans ou plus; 18,7%). Toutefois, dans 12 cantons, ces proportions se sont inversées et la part de seniors y est plus élevée que celle des jeunes. C’est le cas de Bâle-Ville (inversion datant d’avant 1981), du Tessin (2006), Schaffhouse (2009), Bâle-Campagne (2011), Berne (2012), des Grisons (2013), Nidwald (2015), Glaris (2016), Soleure (2017), Uri (2018), Jura et Valais (2019).

La Suisse, une population essentiellement urbaine

La population vivant dans les espaces à caractère urbain s’élevait à 7 297 200 personnes (85%), en 2019. La moitié de ces personnes habitaient dans l’une des six plus grandes agglomérations de Suisse, à savoir Zurich (1 401 800), Genève (603 200), Bâle (552 900), Lausanne (427 900), Berne (422 100) et Lucerne (233 500).

Une population étrangère installée depuis longtemps

2 175 400 personnes de nationalité étrangère résidaient en Suisse de manière permanente à fin 2019, contre 2 148 300 à fin 2018. Parmi elles, 1 232 900 (57%) y séjournent depuis 10 ans ou plus, voire y sont nés. 

1 804 400 ressortissants étrangers établis en Suisse étaient européens (83%); les deux tiers provenaient d’Italie (321 300), d’Allemagne (307 400), de Portugal (260 100), de France (138 900) et du Kosovo (112 800). 371 000 venaient d’autres continents; 8% d’Asie, 5% d’Afrique et 4% d’Amérique.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Croissance démographique stable de 0,7% en 2019
(PDF, 7 pages, 299 kB)


Autres langues


Documents associés

Effectif et évolution de la population en Suisse en 2019: résultats définitifs


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/population/migration-integration/nationalite-etrangere.assetdetail.13667086.html