Divorces, divortialité

Le divorce est la dissolution judiciaire d’un mariage. Le fait de divorcer modifie la structure de la population (changement d’état civil) et influence indirectement la fécondité en Suisse, la majorité des naissances survenant toujours dans le cadre du mariage. Le nombre de divorces influe également sur la probabilité de remariages, c’est-à-dire sur le nombre de personnes divorcées qui pourront potentiellement se remarier un jour.

Divorces

  2016 2017 2018
Total 17 028 15 906 16 240
Nationalité avant le mariage
   Suisse et Suissesse 7 806 6 902 6 481
   Suisse et étrangère 2 958 2 727 2 710
   Etranger et Suissesse 3 004 2 835 2 802
   Etranger et étrangère 3 260 3 442 4 247
Durée du mariage
   0–4 ans 2 020 1 900 ...
   5–9 ans 4 183 3 917 ...
   10–14 ans 3 356 3 039 ...
   15 ans ou plus 7 469 7 050 ...
Nombre d'enfants mineurs de couples divorcés 12 890
11 529 ...
2018: données annuelles provisoires
…= Ces données ne sont pas encore disponibles
Source: OFS, BEVNAT

L’Office fédéral de la statistique (OFS) a modernisé ses méthodes de relevé des données. Cette modernisation visait à réduire la charge qui pesait sur les communes, les tribunaux, etc., en simplifiant la collecte des données à des fins statistiques et en les exploitant dans la mesure du possible à partir des registres administratifs harmonisés (voir l'article 2 de la loi sur l'harmonisation de registres (LHR) ).

Dans le but de décharger les tribunaux à partir de 2011, les données sur les divorces sont désormais transmises à l’OFS par le registre informatisé de l’état civil (Infostar). Ce changement de source a deux conséquences. D’une part, il crée une rupture de série dans les données sur les divorces et sur la divortialité. D’autre part, il entraîne une perte des données sur les motifs de jugement, les séparations, les actions rejetées, ainsi que celles sur l’attribution parentale.

On parle de divortialité lorsqu’on met en relation les divorces avec l'effectif de la population et qu’on étudie la fréquence et les caractéristiques des divorces dans cette population. L’étude transversale de la divortialité offre une mesure - un arrêt sur image - d’une année donnée (généralement une année civile), toutes générations confondues.

Les indicateurs transversaux disponibles sont :


L’étude longitudinale porte son observation sur les divorces par rapport aux promotions de mariage, ensemble des mariages célébrés la même année civile, et par rapport à une certaine période (généralement la durée du mariage). L’indicateur longitudinal mis à disposition est la proportion de divorces par promotion et durée de mariage.

Informations supplémentaires

Tableaux

Résultats annuels

Résultats mensuels actuels 

Cartes

Graphiques

Données

Publications

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Démographie et migration
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/population/mariages-partenaires-divorces/divortialite.html