Infrastructure internet

Tableaux

Méthodologie

Abonnements Machine-to-Machine (M2M) de téléphonie mobile

L’Office fédéral de la communication a introduit dans son questionnaire soumis aux fournisseurs d’accès une question qui porte sur les abonnements Machine-to-Machine (M2M) de téléphonie mobile. Malheureusement pour le moment, la qualité des réponses sur cette question ne permet pas de publier un chiffre. Par contre, pour l’OCDE, l’OFCOM livre une estimation qui est faite sur la base des données partielles recueillies. Il est prévu d’améliorer les questions sur les abonnements M2M pour l’année statistique 2019.

Sur les réseaux mobiles, le concept "machine to machine" est défini comme:
- le nombre de cartes SIM attribuées pour être utilisées dans des machines et des dispositifs (voitures, compteurs intelligents, appareils électroniques grand public) et qui ne font pas partie d'un abonnement commercial;
- Les dongles (clés électroniques) pour les données mobiles et les abonnements internet mobiles devraient être considérés comme des données mobiles à haut débit.
- Les cartes SIM des dispositifs de navigation personnels, des compteurs intelligents, des trains, des voitures, etc. devraient être considérés comme M2M.

Hôtes internet

Le nombre d’hôtes Internet a été, jusqu’à il y a quelques années, l’un des indicateurs du développement d’Internet les plus utilisés. Dans le passé, un hôte correspondait à une machine unique connectée au réseau, ce qui n’est plus le cas actuellement avec le « hosting » virtuel, où une machine unique peut fonctionner comme plusieurs systèmes et exploiter simultanément plusieurs noms de domaine et adresses IP (proxy). En outre certains hôtes ne sont pas accessibles aux techniques de comptage en raison de l’installation de pare-feu sophistiqués.

Les enquêtes sur les hosts ne permettent pas de comparer de façon exacte le développement d’Internet selon les pays. D’une part, les politiques d’attribution de noms de domaine sont différentes d’un pays à l’autre, ce qui entraîne une forte variabilité de la répartition entre noms de domaines géographiques (pays) et noms de domaines génériques. D’autre part, il n’y a pas nécessairement de corrélation entre le nom de domaine de l’hôte et sa localisation géographique. Avec le développement des techniques d’hébergement, le lien entre la localisation physique des hôtes et les noms de domaine géographiques (ccTLD) tend à s’affaiblir.

Définitions

Sources

Contact

Office fédéral de la statistique Section Structure et analyses économiques
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 463 60 11

Du lundi au vendredi
10h00–11h30 et 14h00–16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/culture-medias-societe-information-sport/societe-information/indicateurs-generaux/infrastructures/infrastructure-internet.html