Communiqué de presse

Statistique des groupes d'entreprises (STAGRE) 2014-2019 En Suisse, un quart de la main-d'oeuvre travaille pour un groupe d'entreprises multinational

27.11.2020 - Fin 2019, 30 118 entreprises faisaient partie d’un groupe d’entreprises multinational. Elles employaient environ 1,4 million de personnes, ce qui représente un peu plus du quart de tous les emplois. Les sections économiques Secteur manufacturier et Commerce prédominent en termes d’emplois et de chiffre d’affaires. Ce sont là quelques résultats tirés de la statistique des groupes d’entreprises de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Les résultats de la statistique des groupes d’entreprises (STAGRE) comprennent le nombre de groupes, d’entreprises, d’emplois, les importations et exportations de biens ainsi que, pour la première fois, le chiffre d’affaires des entreprises faisant partie d’un groupe. Avec cette étape, l’offre d’informations s’étend encore et permet une analyse économique plus fine, notamment en ce qui concerne l’intégration de la Suisse dans l’économie mondiale. Le présent communiqué se concentre sur les résultats des groupes d’entreprises multinationaux et n’aborde pas les groupes d’entreprises purement suisses, bien que ces derniers font aussi partie de l’univers de la STAGRE.

Importance des multinationales en légère hausse 

Fin 2019, en Suisse, 30 118 entreprises faisaient partie d’un groupe multinational, comptant 1 449 738 emplois, soit un peu plus d’un quart de l’emploi total du pays. Durant les cinq années de référence pour lesquelles des données comparables sont disponibles dans la statistique structurelle des entreprises (STATENT), l’importance relative des multinationales a légèrement augmenté. De 2014 à 2018, le taux de croissance annuel moyen de l’emploi des groupes d’entreprises multinationaux (1,5%) était légèrement supérieur à celui de l’ensemble de l’économie (1,0%).

Le poids des multinationales sous contrôle suisse sur le marché du travail était nettement plus important que celui des groupes sous contrôle étranger. Pour ces derniers, les données les plus récentes font état de 13 231 entreprises totalisant 514 656 emplois. Autrement dit, les multinationales sous contrôle suisse totalisent presque deux fois plus d’emplois que les groupes sous contrôle étranger. L’inverse vaut pour les chiffres d’affaires: en 2018, le chiffre d’affaires généré par les entreprises sous contrôle étranger (1523 milliards de francs) était plus de deux fois supérieur à celui des entreprises sous contrôle suisse. Un phénomène qui s’explique notamment par la prédominance des entreprises sous contrôle étranger dans le commerce de gros (voir ci-dessous). Il n’apparaît toutefois pas de différence marquée entre les multinationales sous contrôle suisse et celles sous contrôle étranger en termes de croissance de l’emploi et du chiffre d’affaires.

Prédominance du secteur manufacturier et du commerce

Le Secteur manufacturier et le Commerce sont les deux sections économiques dominantes au sein des groupes d’entreprises multinationaux. Ensemble, ces deux sections comptent 714 000 emplois et atteignent un chiffre d’affaires de 1922 milliards de francs, soit plus de la moitié de l’emploi total et plus de 85% du chiffre d’affaires total de l’ensemble des multinationales en Suisse. À lui seul, le commerce de gros représente plus de deux tiers du chiffre d’affaires de toutes les multinationales. Cela n’a rien d’étonnant, le commerce de gros traitant des transactions de très grande ampleur.

Dans certaines sections économiques – en particulier dans les secteurs primaire et secondaire, sections A à F – les entreprises suisses réunissent la majorité de la main-d’œuvre et du chiffre d’affaires. Cependant, dans plusieurs autres activités, les entreprises étrangères ont davantage de poids en termes d’emploi et de chiffre d’affaires, en particulier dans le commerce de gros et les activités de services administratifs et de soutien. Il n’est guère étonnant que les entreprises sous contrôle étranger prédominent en termes de chiffre d’affaires total, dans la mesure où elles sont essentiellement actives dans le commerce de gros.

Trois premiers pays inchangés, croissance de la Chine

Entre 2014 et 2019, l’ordre des trois principaux pays où les groupes d’entreprises multinationaux ayant des succursales en Suisse ont leur siège n’a pas changé. En 2019, plus de la moitié des emplois de groupes étrangers étaient attribués à l’Allemagne (23,9%), aux États-Unis (19,1%) et à la France (14,9 %). L’ordre en termes de nombre d’entreprises était le même.

Bien que les trois premières places restent pareilles, d’importants changements ont eu lieu entre 2014 et 2019 parmi les pays où les groupes étrangers ont leur siège. Notons en particulier que dans les entreprises contrôlées par des groupes chinois, le nombre d’emplois a plus que septuplé, passant de 1815 à 13 634. Une progression de l’emploi a également été enregistrée pour les entreprises sous le contrôle de groupes sud-africains (+5,9%; taux de croissance annuel moyen de 2014 à 2019), alors que l’emploi dans les entreprises de multinationales irlandaises a reculé (-7,3%).

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

En Suisse, un quart de la main-d'oeuvre travaille pour un groupe d'entreprises multinational
(PDF, 6 pages, 197 kB)


Autres langues


Documents associés

Statistique des groupes d'entreprises STAGRE 2014-2019


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/communiques-presse.assetdetail.14961138.html