Communiqué de presse

Hébergement touristique durant la saison d'été 2020 Forte baisse des nuitées dans l'hôtellerie au cours de la saison d'été 2020 mais progression de la demande indigène

Ce document existe également dans une version plus récente. Veuillez suivre le lien suivant:
Chute historique des nuitées hôtelières en Suisse en 2020

07.12.2020 - L’hôtellerie a enregistré en Suisse 13,4 millions de nuitées au cours de la saison touristique d’été (de mai à octobre 2020). Ceci représente une baisse de 40,9% (–9,3 millions de nuitées) par rapport à la même période de l’année précédente. Avec un total de 10,2 millions de nuitées, la demande indigène augmente de 3,9% (+384 000). Quant à la demande étrangère, elle diminue de 75,2% (–9,6 millions) et atteint 3,2 millions de nuitées. Tels sont les résultats provisoires de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Au cours de la saison d’été, tous les mois ont présenté des diminutions de nuitées s’échelonnant de –79,2% en mai à –26,4% en juillet. Si la demande étrangère reste fortement en recul tout au long de la saison, la demande indigène connait de son côté de fortes hausses entre juillet et octobre.

Parmi les treize régions touristiques, seuls les Grisons (+0,9%) affichent une très légère augmentation par rapport à la même période de l’année précédente. Toutes les autres connaissent des baisses marquées, qui sont particulièrement importantes dans les régions citadines de Genève (–78,1%), de la Région zurichoise (–73,3%) et de la Région bâloise (–63,4%). La demande étrangère a partout été en fort recul au cours de la saison d’été. En ce qui concerne la clientèle indigène, elle progresse dans huit régions; les augmentations les plus marquées sont observées aux Grisons (+36,5%), dans la Région Berne (+25,4%), en Valais (+26,0%) et au Tessin (+25,0%).

Amorce d’une amélioration de la demande indigène en mai et en juin

Au cours des mois de mai et de juin, les nuitées sont en forte baisse (–79,2%/–2,4 millions de nuitées en mai et –62,0%/–2,4 millions de nuitées en juin) par rapport à la même période de l’année précédente. Alors que la demande étrangère reste fortement négative lors de cette période (–95,2%/–1,7 million et –87,8%/–2,0 millions), la demande indigène amorce une amélioration timide en juin (–24,7%/–384 000) par rapport au mois de mai (–56,6%/–694 000). Au cours de ces deux mois, les treize régions touristiques ont enregistré un fort recul, cependant aux Grisons (+1,9%) et dans une certaine mesure au Tessin (–0,9%), une reprise de la demande indigène est déjà perceptible. 

Forte croissance de la demande suisse en juillet, août et septembre

Au cours des mois de juillet (–26,4%/–1,2 million de nuitées), août (–28,1%/–1,3 million) et septembre (–28,1%/–1,0 million), les nuitées ont fortement reculé par rapport aux mêmes mois de l’année précédente. De très fortes baisses sont également observées pour la demande étrangère avec un recul de 69,4% (–1,8 million de nuitées) en juillet, –60,3% (–1,6 million) en août et –68,5% (–1,4 million) en septembre.

De son côté la demande suisse a enregistré des progressions au cours de ces trois mois atteignant ainsi des niveaux de nuitées record par rapport aux mêmes mois de l’année précédente. Ainsi en juillet 2020, la demande indigène atteint un total de 2,6 millions de nuitées, soit une augmentation de 30,7% (+601 000) par rapport à juillet 2019. En août (+15,6%/+ 299 000) et en septembre (+20,6%/+ 347 000) la barre des 2 millions de nuitées est également dépassée.

Au cours de ces trois mois, deux régions touristiques sur treize voient même chaque mois leurs nuitées totales progresser par rapport aux mêmes périodes de l’année précédente. Il s’agit du Tessin (+10,2% sur les trois mois) et des Grisons (+9,2%). De son côté, la Suisse orientale tire également son épingle du jeu en juillet (+2,8%) et en septembre (+3,7%) et la région Jura & Trois-Lacs connait quant à elle une croissance de la demande en juillet (+20,8%). Ces croissances ont toutes comme origine la clientèle suisse. Des hausses de la demande indigène sont également observables pour la Région Berne, le Valais et Lucerne/Lac des Quatre-Cantons en juillet, août et septembre. 

En contrepartie, Genève (–72,5%), la Région zurichoise (–66,3%) et la Région bâloise (–52,4%) ont connu de forts replis au cours de cette période. La demande étrangère est la principale origine de ces baisses, mais la demande indigène a également connu des reculs marqués. 

Les nuitées suisses restent en croissance à la fin de la saison d’été

En octobre 2020 la demande reste fortement négative (–32,9%/–1,0 million) à l’instar des mois précédents. Les hôtes étrangers continuent d’enregistrer un très fort recul (–77,3%/–1,2 million). De son côté, la clientèle suisse affiche une croissance de 14,5% (+214 000 nuitées). 
Au niveau des treize régions touristiques, onze connaissent un recul de nuitées, dont les plus importants sont observés à Genève (–75,0%) et la Région zurichoise (–67,0%). Une croissance de la demande est observable uniquement au Tessin (+18,3%) et aux Grisons (+16,8%). La demande indigène est encore une fois à la source de cette augmentation. Des hausses de nuitées de cette clientèle sont également observables en Valais, dans la Région Berne, Lucerne/Lac des Quatre-Cantons, la Suisse orientale, Jura & Trois-Lacs et la Région Fribourg. De son côté la demande étrangère reste en recul dans toutes les régions touristiques.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Forte baisse des nuitées dans l'hôtellerie au cours de la saison d'été 2020 mais progression de la demande indigène
(PDF, 7 pages, 442 kB)


Autres langues


Documents associés

Hébergement touristique durant la saison d'été 2020


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home.assetdetail.15023109.html