Medienmitteilung

Cabinets médicaux et centres ambulatoires 2018 Six médecins sur dix âgés de moins 40 ans étaient des femmes en 2018

02.10.2020 - Fin 2018, 23 011 médecins étaient actifs dans 16 924 cabinets médicaux et centres ambulatoires en Suisse. 14% d’entre eux étaient âgés de 65 ans et plus. Les femmes représentaient 41% de l’ensemble des médecins et 62% des médecins âgés de moins de 40 ans. Des médecins formés à l’étranger pratiquaient sur un tiers des sites des cabinets médicaux. Ce sont là quelques résultats du dernier relevé des données structurelles des cabinets médicaux et des centres ambulatoires réalisé par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Les cabinets médicaux et les centres ambulatoires déployaient leurs activités sur un total de 17 224 sites; 99% des cabinets n’ayant qu’un seul site. 84% des cabinets médicaux et des centres ambulatoires possédaient leur propre infrastructure (locaux, mobilier, appareils médicaux, etc.). L’entreprise individuelle propriété d’un médecin indépendant est la forme juridique la plus fréquente (87% des cabinets médicaux).

Les femmes sont majoritaires parmi les jeunes médecins

Fin 2018, 23 011 médecins, dont 41% de femmes, étaient actifs dans les cabinets médicaux et les centres ambulatoires. Plus les médecins sont jeunes, plus forte est la proportion de femmes. Les femmes représentaient 62% des médecins âgés de 35 à 39 ans, mais seulement 28% des médecins âgés de 60 à 64 ans. Quel que soit le groupe d’âge considéré, le taux d’activité des femmes est inférieur à celui des hommes. Il était en moyenne de 65% pour les femmes et de 77% pour les hommes, une activité à 100% représentant 5 jours de travail en moyenne par semaine. 

Les médecins formés à l’étranger jouent un rôle important

Au 31 décembre 2018, on comptabilisait 23% de médecins de nationalité étrangère sur les sites des cabinets médicaux avec infrastructure propre. Par ailleurs, 30% des médecins avaient obtenu leur premier diplôme de médecin à l’étranger, les trois quarts d’entre eux dans un pays limitrophe de la Suisse: Allemagne, France, Italie et Autriche. Leur âge moyen était de 51 ans contre 54 ans pour les médecins formés en Suisse. 

L’activité des sites des cabinets médicaux, points de contact entre médecin et patient, dépend à des degrés divers du travail de médecins formés à l’étranger. Sur 27% des sites des cabinets médicaux avec infrastructure propre, la moitié au moins du personnel médical, mesuré en équivalents plein temps, était constitué de médecins formés initialement à l’étranger. Les différences régionales sont importantes. Cette situation concernait 41% des sites des cabinets médicaux en Suisse orientale, 36% en Suisse centrale, 32% dans le canton du Tessin, 27% dans le canton de Zurich et la Suisse du Nord-Ouest et 22% dans l’Espace Mitteland et la Région lémanique.

Deux médecins de premier recours sur cinq sont organisés en cabinet de groupe

En 2018, 35% des sites des cabinets médicaux disposant de leur propre infrastructure étaient actifs dans le domaine de la médecine de premier recours (médecine interne générale, pédiatrie, médecin praticien), 21% dans celui de la psychiatrie et 6% dans celui de la gynécologie. 29% des médecins indépendants exerçaient au sein d’un cabinet de groupe, partageant avec d’autres médecins indépendants le financement des locaux ou du personnel. Dans la médecine de premier recours, ce modèle d’organisation concernait 39% des médecins indépendants. La majorité des cabinets de groupe sont de petite taille; 75% d’entre eux réunissaient de deux à trois médecins indépendants. 

Des coûts de prise en charge plus bas dans la médecine de premier recours

En 2018, le bénéfice d’exploitation médian des médecins indépendants travaillant avec leur propre infrastructure a atteint 153 000 francs. Le résultat médian le plus élevé a été enregistré par les médecins spécialistes indépendants avec activité chirurgicale (224 000 francs), qui ont réalisé une marge bénéficiaire médiane de 41%. Les psychiatres indépendants ont obtenu la plus forte marge (53%), mais le plus petit résultat (105 000 francs). Rapportées au nombre de contacts avec les patients, les charges étaient les plus fortes chez les médecins spécialistes indépendants sans activité chirurgicale. Elles s’élevaient à 190 francs par contact (médiane). Elles étaient les plus faibles chez les médecins de premier recours indépendants, atteignant 80 francs par contact. 

Les entreprises avec infrastructure propre revêtant d’autres formes juridiques que l’entreprise individuelle, principalement la société anonyme et la société à responsabilité limitée, ont enregistré un bénéfice d’exploitation médian de 92 000 francs en 2018.

Vous trouverez des informations dans le document PDF ci-dessous.


 

Telechargiar la communicaziun a las medias

Six médecins sur dix âgés de moins 40 ans étaient des femmes en 2018
(PDF, 3 paginas, 213 kB)


Ulteriuras linguas


Documents parentads

Strukturdaten der Arztpraxen und ambulanten Zentren für das Jahr 2018


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/rm/home.assetdetail.14667072.html