Comunicato stampa

La formation continue en Suisse 2021 Près de la moitié de la population a suivi une formation continue en 2021

24.05.2022 - En 2021, la part de la population ayant suivi une formation continue était de 45%. Bien que cette proportion soit relativement élevée, elle correspond à un recul de près de 17 points de pourcentage par rapport à la dernière enquête effectuée en 2016, un recul pour l’essentiel dû à la pandémie de COVID-19. Comme en 2016, la formation continue répondait surtout à des motifs professionnels. La participation dépend notamment du statut sur le marché du travail et du niveau de formation. C’est ce qui ressort des premiers résultats du Microrecensement formation de base et formation continue 2021 de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

L’enquête a porté sur les formations continues suivies par les personnes de 25 à 74 ans dans le cadre de cours, de séminaires, d’ateliers ou de formations sur le lieu de travail au cours des douze mois précédents. Si le taux de formation continue a baissé de 62% à 45% en l’espace de cinq ans, c’est en grande partie parce que la pandémie de COVID-19 a rendu impossible tout enseignement en présentiel durant une bonne partie de la période de référence. Certains changements concernant la conception de l’enquête pourraient également avoir eu un impact sur ce taux. Par conséquent, les résultats des années 2016 et 2021 ne sont que partiellement comparables. 

Les personnes qui se sont formées ont participé à trois formations continues en moyenne. 20% d’entre elles ont consacré jusqu’à 8 heures, 36% entre 8 et 40 heures et 44% plus de 40 heures à la fréquentation d’activités de formation.

Formation continue à but surtout professionnel

Suivre une formation continue se fait essentiellement pour des motifs professionnels. En effet, au cours des douze mois précédant l’enquête, 30% de la population ont suivi une formation continue uniquement dans un but professionnel, 7% uniquement dans un but extraprofessionnel et 8% dans un but aussi bien professionnel qu’extraprofessionnel.

Rôle déterminant du statut sur le marché du travail et du niveau de formation 

L’intégration sur le marché du travail et le niveau de formation influent positivement sur la participation à la formation continue. Le taux de participation atteint 54% chez les personnes actives occupées, contre 42% chez les personnes au chômage (selon la définition du Bureau international du travail) et 18% chez les personnes non actives. 
La participation à la formation continue augmente avec le niveau de formation: elle atteint 62% chez les titulaires d’un diplôme de degré tertiaire, contre seulement 16% chez les personnes sans formation postobligatoire.

Le domaine «économie et travail» prépondérant en matière de formation continue 

Les thèmes des formations continues suivies sont très variés. Les formations continues suivies dans un but professionnel concernaient principalement les domaines «économie et travail» (29%), «science et technique» (18%), «informatique» (17%) et «santé» (15%). Celles visant un but extraprofessionnel étaient avant tout axées sur les domaines «sport, art, activités créatrices» (29%) «sciences et techniques» (15%) et «langues» (13%).

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Download comunicato stampa

Près de la moitié de la population a suivi une formation continue en 2021
(PDF, 3 pagine, 116 kB)


Altre lingue


Documenti analoghi

Formazione continua in Svizzera nel 2021


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/it/home/statistiche/cataloghi-banche-dati.assetdetail.22584437.html