Comunicato stampa

Statistique de la démographie des entreprises (UDEMO) Un nombre record de créations d'entreprises en 2019

14.03.2022 - En Suisse, 42 606 entreprises ont été créées «ex nihilo» en 2019. Ce chiffre, le plus haut jamais enregistré, représente une croissance de 8,0% par rapport à l’année précédente. Au cours de la même année, le nombre d’entreprises à forte croissance a également atteint un record, avec 4803 unités (+8,1% par rapport à 2018). Une entreprise à forte croissance sur vingt avait moins de cinq ans d’existence. De telles unités sont définies comme des gazelles. Ce sont là quelques éléments tirés des derniers résultats de la statistique de la démographie des entreprises (UDEMO) de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

La statistique de la démographie des entreprises produit des résultats sur la population des entreprises actives, les nouvelles sociétés et leur survie, les cessations d’activité, ainsi que les entreprises à forte croissance. Une publication thématique analysant plus en profondeur ces différents éléments est disponible en cliquant sur ce lien.

7,5% des entreprises actives étaient nouvelles

En 2019, 567 254 entreprises ont exercé une activité économique marchande dans les secteurs secondaire et tertiaire. Sur ce total, 42 606 (soit 7,5% de la population des entreprises actives) ont été créées «ex nihilo». Ces nouvelles entreprises ont permis de générer 57 067 emplois, équivalents à 1,3% des emplois totaux. Ces chiffres constituent un record depuis le début de la série en 2013. La hausse du nombre de créations d’entreprises (+8,0%) et d’emplois associés (+6,3%) entre 2018 et 2019 a eu un impact sur l’évolution de la population des entreprises actives et des emplois totaux, qui ont progressé de respectivement 1,9% et 1,5%.

Concernant la répartition par activités économiques de la population des entreprises actives, les branches les plus importantes sont l’«industrie et énergies», qui concentre la majorité des emplois en 2019 (16,9% du total), et les «activités spécialisées et scientifiques», qui regroupent le plus grand nombre d’unités (18,2% du total des entreprises actives).

Le poids des «activités spécialisées et scientifiques» est aussi considérable dans les créations, avec des quotes-parts de 21,2% sur le total des nouvelles entreprises et de 19,6% sur le total des emplois créés. Si l’on considère par contre la part des nouvelles sociétés «ex nihilo» dans le total des entreprises actives, le meilleur résultat est celui de l’«enseignement», où une entreprise active sur dix avait été créée au cours de l’année. En termes d’emploi, ce sont les «autres activités de services» qui se démarquent: dans cette branche, les emplois générés par les nouvelles entreprises ont représenté 4,1% des emplois totaux en 2019.

Une entreprise à forte croissance sur vingt a moins de cinq ans

La Suisse a comptabilisé 4803 entreprises à forte croissance en 2019, un record depuis le début de la série en 2014. Supérieur de 8,1% à celui de 2018, le nombre d’entreprises à forte croissance correspond à 7,8% de toutes les entreprises actives avec au moins 10 emplois. Très peu de sociétés de moins de cinq ans d’existence ont été créées avec 10 emplois ou plus. De même, très peu de jeunes entreprises ont pu croitre rapidement pour intégrer l’univers d’observation. Ces entreprises grandissant vite dès les premières années de vie sont appelées des gazelles. Elles ont représenté 5,1% du total des entreprises à forte croissance en 2019.

La grande majorité des entreprises à forte croissance (75,3%) et des gazelles (82,7%) sont actives dans le secteur tertiaire. L’analyse des parts relatives confirme le dynamisme du secteur des services. En 2019, le taux d’entreprises à forte croissance a atteint 8,3% dans le tertiaire (contre 6,6% dans le secondaire). Même constat pour la part des gazelles dans les entreprises à forte croissance, avec des valeurs de 5,6% dans le tertiaire et de 3,5% dans le secondaire.

Des petites unités très dynamiques, mais vulnérables

L’économie suisse se caractérise par la forte présence d’unités très petites. Les entreprises avec une seule personne ont représenté plus de la moitié des entreprises actives en 2019 (54,3%), tandis que la part de celles avec au moins cinq emplois s’élevait à 21,7%. Le rôle de ces micro-unités est encore plus important dans la création d’entreprises. Le pourcentage de sociétés qui ont débuté leur activité avec une seule personne était de 83,0% et une faible proportion de nouvelles entreprises (1,7%) avait atteint cinq emplois lors de l’année de création.

Non seulement les unités plus petites contribuent largement à la création d’entreprises, mais elles affichent aussi des taux de création plus élevés. Dans la classe «1 emploi», plus d’une entreprise active sur dix a été créée au cours de la même année (11,5%), tandis que la classe «2 à 4 emplois» affiche un taux de 4,8%. La part des créations d’entreprises de plus grandes tailles est encore plus faible, puisque les nouvelles sociétés de «5 à 9 emplois» et de «10 emplois ou plus» n’ont représenté que respectivement 0,9% et 0,2% du total des entreprises actives dans leurs classes respectives.

Très dynamiques en matière de créations, les entreprises ayant un seul emploi sont en même temps plus vulnérables et ont moins de chances de survivre sur le long terme. Les taux de survie des nouvelles entreprises qui débutent l’activité avec une personne sont nettement plus bas que ceux des autres classes de taille. Les résultats de la statistique des cessations définitives d’entreprises – disponibles pour l’année 2017 – confirment cette vulnérabilité. En effet, 83,1% des 37 442 entreprises qui ont définitivement cessé leur activité étaient des entreprises avec un seul emploi et le taux de cessation était plus élevé dans la classe «1 emploi» (10,5%). Comme pour les nouvelles créations, ce taux décroit ensuite avec l’augmentation de la taille des unités fermées: dans la classe «10 emplois ou plus», les cessations d’activités n’ont concerné que 0,2% de toutes les entreprises actives dans cette classe en 2017.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download comunicato stampa

Un nombre record de créations d'entreprises en 2019
(PDF, 7 pagine, 405 kB)


Altre lingue


Documenti analoghi

Demografia delle imprese 2013-2019


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/it/home/statistiche/cataloghi-banche-dati.assetdetail.21585185.html