Communicato stampa

Compte satellite de la production des ménages 2016

La valeur du travail non rémunéré se monte à 408 milliards de francs


Neuchâtel, 11.12.2017 (OFS) - 9,2 milliards d'heures de travail non rémunéré ont été accomplies dans notre pays en 2016. C'est davantage que le nombre d'heures de travail rémunéré (7,9 milliards d'heures). La valeur monétaire de l'ensemble du travail non rémunéré accompli en 2016 est estimée à 408 milliards de francs. Ce sont là quelques-uns des nouveaux résultats tirés du compte satellite de la production des ménages établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Le compte satellite de la production des ménages (CSPM) permet d'évaluer l'importance économique du travail non rémunéré en mettant la valeur monétaire fictive de ce dernier en relation avec la valeur ajoutée brute totale de la Suisse.

Davantage de temps investi dans le travail non rémunéré que dans le travail rémunéré

En 2016, la population résidante permanente de 15 ans et plus de la Suisse a travaillé pendant 9,2 milliards d'heures sans être rémunérée. Cela représente une moyenne de 1320 heures par personne. En comparaison, cette même population a travaillé pour un total de 7,9 milliards d'heures contre rétribution. Les femmes accomplissent 61,3% du volume de travail non rémunéré, les hommes 61,6% du volume de travail rémunéré.

Les travaux domestiques (tâches d'encadrement mises à part) représentent, avec 7,1 milliards d'heures, un peu plus des trois quarts du volume total du travail non rémunéré (77%). Les tâches de garde d'enfants et de soins à des adultes dans le ménage se chiffrent à 1,5 milliard d'heures par année (16% du volume total). 660 millions d'heures ont été investies dans le travail bénévole (7% du volume total). À noter que l'on a consacré plus de temps au travail bénévole informel (436 millions d'heures) qu'au travail bénévole organisé (224 millions d'heures).

La valeur monétaire fictive du travail non rémunéré comme base du compte satellite

Pour estimer la valeur monétaire fictive du travail non rémunéré, on calcule combien les ménages privés devraient payer une personne recrutée sur le marché du travail pour l'exécution de ces activités. Les coûts moyens de la main-d'oeuvre par groupe de professions servent de valeurs de référence.

La valeur monétaire de l'ensemble du travail non rémunéré accompli en 2016 est estimée à 408 milliards de francs. Le travail domestique en constitue la majeure partie, soit 293 milliards de francs (72% environ de la valeur totale). On estime à 81 milliards de francs (20% de la valeur totale) la valeur monétaire des tâches de prise en charge et de soins et à 34 milliards de francs (8% de la valeur totale) celle du travail bénévole organisé et du travail bénévole informel considérés ensemble.

Le compte satellite de la production des ménages

L'objectif du compte satellite de la production des ménages (CSPM) est d'établir un lien entre le travail non rémunéré et les comptes nationaux (CN). La valeur ajoutée brute du travail non rémunéré des ménages privés représentait en 2016 41% de l'économie totale étendue à la production des ménages.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download comunicato stampa

Compte satellite de la production des ménages 2016
(PDF, 5 Pagine, 443 kB)


Altre lingue


Documenti analoghi

Il valore del lavoro non remunerato: Conto satellite della produzione delle economie domestiche 2016


https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/it/home/attualita/novita-sul-portale.assetdetail.3882344.html