Comunicato stampa

Statistique des causes de décès 2022 En 2022, un décès sur deux était lié à une maladie cardiovasculaire ou un cancer

11.12.2023 - En 2022, 74 425 personnes sont décédées parmi la population résidante suisse. Les maladies cardio-vasculaires ont représenté la plus grande part des décès avec 27,5%, devant le cancer, qui a été à l'origine de 23,1% des décès. Comme cela était le cas avant la période de pandémie, la démence a pris la 3e position, responsable de 8,8% des décès. Le Covid-19 a provoqué, en 2022, 5,5% des décès, le plaçant ainsi en 5e position, derrière les maladies respiratoires (6,1%). Ce sont là quelques-uns des résultats de la statistique des causes de décès en 2022 établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2022, 36 442 hommes et 37 983 femmes sont décédés parmi la population résidante suisse. Le taux de mortalité standardisé était de 504 pour 100 000 chez les hommes, avec une moyenne d'âge de 77 ans et de 352 pour 100 000 chez les femmes, avec une moyenne d'âge de 83 ans. Par rapport à 2021, une hausse du taux standardisé de 0,5% chez les hommes (+ 1337 décès) et de 2,8% chez les femmes (+ 1896 décès) est à relever. Sur la base des résultats obtenus, cette tendance ne peut être attribuée à une cause unique. 

Les maladies cardiovasculaires prédominantes 

En 2022, comme les années précédentes, les maladies cardiovasculaires ont été la première cause de décès en Suisse, responsables de 9512 décès (26,1%) chez les hommes et de 10 951 décès (28,8%) chez les femmes. Le taux de mortalité standardisé était de 123 pour 100 000 chez les hommes et de 84 pour 100 000 chez les femmes. Comparativement à l'année précédente, une augmentation du taux standardisé de 0,5% chez les hommes (+ 398 décès) et de 1% chez les femmes (+ 420 décès) est observable. La moyenne d'âge des personnes de sexe masculin décédées des suites d'une pathologie cardiovasculaire était de 81,4 ans, contre 87,4 ans pour les personnes de sexe féminin. 

Hommes et femmes inégaux face au risque de cancer 

En 2022, 17 220 personnes ont succombé à un cancer, ce qui correspond à 23,1% de la totalité des décès. Il s'agissait de 9310 hommes, âgés en moyenne de 75 ans et de 7910 femmes, âgées également de 75 ans en moyenne. Le taux de mortalité standardisé était de 133 pour 100 000 chez les hommes et de 95 pour 100 000 chez les femmes. Par rapport à l'année 2021, on constate une baisse du taux standardisé de 2,3% chez les hommes, alors que 45 décès supplémentaires ont été relevés. Chez les femmes, on constate une hausse de 2,1% du taux standardisé (+ 295 décès). Le cancer des poumons a été le plus mortel en étant responsable de 18,1% de la totalité des décès liés aux maladies oncologiques chez les femmes et de 20,3% chez les hommes. Toujours chez ces derniers, le cancer de la prostate a pris la deuxième place en expliquant 14,5% des décès dus au cancer. Chez les femmes, cette deuxième place était occupée par le cancer du sein, à l'origine de 17,2% des décès liés aux pathologies cancéreuses.  

La démence à nouveau troisième cause principale de décès 

La démence a retrouvé la troisième place qu'elle tenait dans la population générale avant la pandémie. En effet, en 2022, 6546 décès (8,8%) dus à une démence ont été recensés, comprenant 2047 hommes, avec une moyenne d'âge de 86 ans et un taux de mortalité standardisé de 24 pour 100 000 et 4499 femmes, avec une moyenne d'âge de 89 ans et un taux standardisé de 32 pour 100 000. Par rapport à l'année 2021, une hausse de 7,5% du taux standardisé (+ 205 décès) chez les hommes et de 12,2% (+ 546 décès) chez les femmes est notable. 

Moins de décès imputés au Covid-19

4114 personnes sont décédées des suites du Covid-19 en 2022, dont 2207 hommes (53,6%) âgés en moyenne de 82 ans et 1907 femmes (46,4%), avec une moyenne d'âge de 85 ans. Chez les hommes, l'âge moyen était plus élevé de 2 ans par rapport à 2021 et chez les femmes, il était presque inchangé. Le taux de mortalité standardisé était de 28 pour 100 000 chez les hommes et de 16 pour 100 000 pour les femmes. Par rapport à l'année précédente, le taux standardisé a diminué de 34,1% (- 949 décès) chez les hommes et de 33,6% (- 894 décès) chez les femmes. Le Covid-19 ne faisait ainsi plus partie des 3 causes de décès principales. 

6 décès liés à la vaccination contre le Covid-19

En 2022, 6 décès ont été rapportés comme résultant des effets secondaires de la vaccination contre le Covid-19 dans le certificat des causes de décès, contre 19 en 2021. Les 6 cas en question comprenaient 4 femmes, dont la moyenne d'âge s'élevait à 85 ans et 2 hommes, dont la moyenne d'âge s'élevait à 91 ans. Les 6 certificats des causes de décès faisaient mention de la présence de diverses comorbidités telles que des maladies cardiaques et une tumeur. 

Les maladies de l'appareil respiratoire en hausse 

En 2022, les maladies respiratoires ont été la troisième cause de mortalité chez les hommes (6,5%, 2351 décès), avec un taux standardisé de 31 pour 100 000 et la quatrième cause de mortalité chez les femmes (5,7%, 2166 décès), avec un taux standardisé de 20 pour 100 000. En comparaison à l'année 2021, on note une augmentation du taux standardisé de 18,2% (+ 414 décès) chez les hommes et de 23,3% (+ 491 décès) chez les femmes. En effet, durant l'année 2021, ces pathologies occupaient la cinquième position, tant chez les hommes (5,5%, 1937 décès) que chez les femmes (4,6%, 1675 décès). En raison du grand nombre de tests Covid-19 effectués en 2021, il est possible que davantage d'infections à Covid-19 aient été diagnostiquées chez des patients souffrant de maladies respiratoires à cette époque par rapport à 2022. 

Augmentation des décès attribués aux accidents de la route

En 2022, 233 personnes, dont 173 hommes, âgés en moyenne de 54 ans et 60 femmes, âgées en moyenne de 53 ans ont perdu la vie à la suite d'un accident de la route. Le taux de mortalité standardisé des hommes (3 pour 100 000) était trois fois plus élevé que celui des femmes (1 pour 100 000). En comparaison à l'année précédente, une augmentation du taux standardisé de 71% chez les femmes (+ 17 décès) et de 13% chez les hommes (+ 17 décès) est à relever. 

Recul des suicides, nouvelle hausse des suicides assistés

En 2022, 263 femmes et 695 hommes, âgés en moyenne de respectivement 54 et 58 ans, ont mis fin à leurs jours. Le taux de mortalité standardisé était de 5 pour 100 000 chez les femmes et de 13 pour 100 000 chez les hommes. Par rapport à 2021, on observe une diminution du taux standardisé de 7,3% (- 23 décès) chez les femmes et de 6,5% (- 24 décès) chez les hommes. 

Les cas de suicide assisté continuent quant à eux d'augmenter au fil des années: en 2022, 649 hommes et 945 femmes ont eu recours au suicide assisté. Par rapport à 2021, la hausse représente 69 décès chez les hommes (+11,9%) et 134 décès chez les femmes (+16,5%).

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Download comunicato stampa

En 2022, un décès sur deux était lié à une maladie cardiovasculaire ou un cancer
(PDF, 3 pagine, 176 kB)


Altre lingue


Documenti analoghi

Statistica delle cause di morte 2022


Tags

donna uomo genere

 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/it/home/attualita/novita-sul-portale.assetdetail.27925093.html