Communiqué de presse

Enquête suisse sur la population active 2013 : travail non rémunéré Les parents fortement mis à contribution

Ce document existe également dans une version plus récente. Veuillez suivre le lien suivant:
Près d'une personne salariée sur deux a bénéficié d'un horaire flexible en 2019

Neuchâtel, 26.05.2014 (OFS) - Dans les ménages de couple avec enfant(s) de moins de 15 ans, les mères consacrent 67 heures par semaine aux tâches rémunérées et non rémunérées, les pères 68 heures par semaine. La charge hebdomadaire totale incombant aux mères élevant seules des enfants se monte également à 68 heures par semaine. Les femmes accomplissent généralement davantage de tâches ménagères et familiales que les hommes. Les femmes avec enfant(s) de moins de 15 ans investissent le plus de temps dans ces tâches: environ 51 heures par semaine pour les mères vivant en couple et 45 heures pour les mères élevant seules des enfants. C'est ce qui ressort des résultats de l'enquête suisse sur la population active 2013 réalisée par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Charge de travail élevée pour les couples avec enfant(s)

Si l'on additionne les heures du travail rémunéré et celles du travail non rémunéré (tâches domestiques et familiales et travail bénévole), on arrive à un total de 66,9 heures par semaine pour les mères vivant dans un ménage de couple dont l'enfant le plus jeune à moins de 15 ans et de 68,2 heures par semaine pour les pères se trouvant dans la même situation familiale. Ces valeurs sont légèrement plus élevées qu'en 2010. En 2013, les pères consacrent une bonne heure de plus aux tâches domestiques et familiales (27,6 heures) qu'en 2010. Les mères investissent à peine plus d'heures dans ces tâches (51,3 heures) qu'en 2010. Pères et mères consacrent en moyenne environ une heure par semaine au travail bénévole (informel et organisé). Pour les pères, le travail rémunéré représente en moyenne 39,6 heures par semaine (2010: 40,1 heures). La moyenne correspondante se chiffre à 14,5 heures par semaine chez les mères (2010: 14,0 heures).

Les pères s'engagent plus dans la garde des enfants que dans le travail domestique

Les femmes investissent davantage de temps que les hommes dans la plupart des tâches domestiques et familiales. Les travaux administratifs et les travaux manuels constituent une exception. Au niveau des tâches domestiques, c'est à préparer les repas, faire la vaisselle, etc. qu'il est consacré le plus de temps (mères: 13,2 heures par semaine, pères: 5,6 heures); le nettoyage vient au deuxième rang (mères: 6,5 heures par semaine, pères: 1,7 heure). Les achats prennent en moyenne 3,3 heures par semaine aux mères et 1,8 heure aux pères. La lessive et le repassage restent dévolus aux femmes: 3,6 heures par semaine pour les mères et 0,6 heure pour les pères. Dans les ménages familiaux, les tâches de prise en charge des enfants sont celles qui prennent le plus de temps parmi les tâches domestiques et familiales. Les mères consacrent en moyenne 19,7 heures par semaine à des tâches comme laver les enfants, les habiller, jouer avec eux, les accompagner ou les aider à faire leurs devoirs. La valeur correspondante atteint 12,8 heures chez les pères.

Les mères élevant seules des enfants ont une charge comparable à celle des mères vivant dans un ménage de couple

Les travaux rémunérés et non rémunérés représentent une charge de 67,6 heures par semaine pour les mères élevant seules des enfants. En 2013, celles-ci consacrent près de trois heures de plus aux tâches domestiques et familiales (45,1 heures) qu'en 2010. Elles investissent 1,4 heure par semaine dans le travail bénévole (informel et organisé) et en moyenne 21,1 heures par semaine dans le travail rémunéré.

La charge est nettement plus faible dans les ménages sans enfant

Pour les personnes vivant dans des ménages de couple sans enfant et les personnes vivant seules, les travaux rémunérés et non rémunérés représentent, selon l'âge, entre 20 et 50 heures par semaine. Les femmes en âge d'exercer une activité lucrative vivant dans un ménage de couple sans enfant travaillent au total 47,2 heures par semaine (activités rémunérées et non rémunérées). Ces travaux absorbent 50,4 heures par semaine pour les hommes dans une situation comparable. Ces femmes consacrent un peu moins de temps aux tâches domestiques et familiales (21,2 heures) qu'aux tâches professionnelles (24,3 heures). Chez les hommes vivant dans un ménage de couple sans enfant, l'activité professionnelle l'emporte largement (34,1 heures par semaine contre 14,9 heures). Ces derniers investissent en moyenne 1,4 heure par semaine dans le travail bénévole (informel et organisé). La moyenne correspondante se situe à 1,7 heure pour les femmes. La charge globale des femmes et des hommes vivant dans un ménage de couple sans enfant est nettement plus faible dès l'âge de la retraite (femmes: 28,7 heures, hommes: 21,2 heures) du fait que la plupart des personnes de cet âge n'exercent plus d'activité professionnelle. Celles-ci consacrent un peu plus de temps au travail bénévole que les personnes plus jeunes: 2,2 heures par semaine pour les femmes et 1,6 heure pour les hommes. Les résultats pour les personnes vivant seules sont à peu près comparables à ceux des membres d'un ménage de couple sans enfant: avant l'âge de la retraite, la charge totale de travail atteint 47,9 heures par semaine chez les femmes et 49,7 heures chez les hommes. A partir de l'âge de la retraite, les valeurs correspondantes se chiffrent à respectivement 22,1 et 21,3 heures par semaine.

L'engagement dans le bénévolat reste stable

Une personne de 15 ans et plus sur trois accomplit du travail bénévole non rémunéré (organisé et/ou informel). 20,0% oeuvrent pour des associations ou des institutions. Elles y consacrent en moyenne 13,3 heures par mois. 18,6% exercent des activités bénévoles informelles, qui englobent l'aide au voisinage, la garde d'enfants, les services et les soins à des membres de la parenté ou à des connaissances qui ne vivent pas dans le même ménage. Elles investissent 15,3 heures par mois dans cette forme de bénévolat. Les hommes s'engagent un peu plus souvent dans le bénévolat organisé, les femmes plus fréquemment dans le bénévolat informel. Si l'on considère les différents groupes d'âges, ce sont les personnes de 40 à 54 ans qui s'engagent le plus dans les activités bénévoles organisées. Ce sont les retraités de 63/64 ans à 74 ans qui sont le plus souvent actifs dans le travail bénévole informel.


 

Télécharger communiqué de presse

Les parents fortement mis à contribution
(PDF, 6 pages, 82 kB)


Autres langues


Documents associés

Travail non rémunéré 2013 : nouveaux résultats


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/travail-remuneration/travail-non-remunere/travail-domestique-familial.assetdetail.38803.html%20