Communiqué de presse

Enquête suisse sur la population active au 1er trimestre 2019: l'offre de travail 1er trimestre 2019: le nombre d'actifs occupés augmente de 0,8%; le taux de chômage au sens du BIT baisse à 4,9%

16.05.2019 - Le nombre d'actifs occupés en Suisse a progressé de 0,8% entre le 1er trimestre 2018 et le 1er trimestre 2019. Sur la même période, le taux de chômage selon la définition du Bureau international du Travail (BIT) a reculé de 5,2% à 4,9%. L'Union européenne (UE) a vu son taux de chômage diminuer de 7,4% à 6,8%. Ce sont là quelques résultats tirés de l'enquête suisse sur la population active (ESPA).

En Suisse, 5,047 millions de personnes étaient actives occupées au 1er trimestre 2019, soit 0,8% de plus qu’au 1er trimestre 2018. Parmi celles-ci, le nombre d'hommes a augmenté de 0,9% et celui des femmes de 0,7%. En termes d’équivalents plein temps (EPT), la hausse entre les 1ers trimestres 2018 et 2019 a été de 0,6%. Le nombre d’EPT a progressé chez les hommes (+1,6%) et baissé chez les femmes (–1,0%). Après correction des variations saisonnières, le nombre d’actifs occupés et le nombre d’EPT affichent tous deux une légère hausse de 0,2% entre le 4e trimestre 2018 et le 1er trimestre 2019.

La main-d’œuvre suisse et étrangère

Entre les 1ers trimestres 2018 et 2019, le nombre de travailleurs de nationalité suisse a augmenté de 0,1% pour s’élever à 3,462 millions de personnes. Celui de nationalité étrangère s’est accru de 2,4% pour atteindre 1,585 million. Parmi les actifs occupés étrangers, la hausse a été la plus forte chez les titulaires d'une autorisation de séjour (livret B ou L, en Suisse depuis 12 mois ou plus: +3,1%), suivis des titulaires d’une autorisation d’établissement (livret C: +2,8%). Le nombre de frontaliers (Livret G) est resté stable à 315 000. Le nombre d'actifs occupés titulaires d'une autorisation de séjour de courte durée (livret L, depuis moins de 12 mois en Suisse) a, en revanche, baissé (–1,9%).

Chômage en Suisse et en Europe

Au 1er trimestre 2019, la Suisse comptait 243 000 personnes au chômage selon la définition du Bureau international du Travail (BIT), soit quelque 13 000 de moins qu'un an auparavant. Ces chômeurs représentaient 4,9% de la population active, soit une part plus faible que celle observée au 1er trimestre 2018 (5,2%; –0,3 point de pourcentage). Corrigé des variations saisonnières, le taux de chômage est en très légère baisse par rapport au 4e trimestre 2018 (de 4,8% à 4,7%). Entre les 1ers trimestres 2018 et 2019, le taux de chômage a reculé aussi bien dans l’Union européenne (UE28: de 7,4% à 6,8%) que dans la zone Euro (ZE19: de 8,9% à 8,1%).

Chômage des jeunes

En Suisse, le taux de chômage des jeunes (15-24 ans) au sens du BIT a baissé de 8,8% à 7,2% entre les 1ers trimestres 2018 et 2019. Sur la même période, il s'est contracté tant dans l'Union européenne (UE28: de 15,9% à 14,8%) que dans la zone Euro (ZE19: de 17,9% à 16,4%).

Chômage selon diverses caractéristiques

Entre les 1ers trimestres 2018 et 2019, le taux de chômage au sens du BIT a varié légèrement à la baisse chez les 25 à 49 ans (de 5,1% à 4,9%) et à la hausse chez les 50 à 64 ans (de 4,4% à 4,6%). Considéré selon le sexe, il a reculé chez les hommes (de 5,1% à 4,5%) et est resté stable chez les femmes (5,4%). Sur la même période, le niveau du chômage est en légère baisse chez les personnes de nationalité suisse (de 3,8% à 3,6%). La baisse est plus marquée chez les personnes de nationalité étrangère (de 9,3% à 8,6%), en particulier chez les ressortissants de pays tiers (–1,7 point de pourcentage). Au 1er trimestre 2019, le taux de chômage au sens du BIT s’élevait à 6,6% chez les ressortissants de l’UE28/AELE et à 13,6% chez les ressortissants de pays tiers.

Durée du chômage

Entre les 1ers trimestres 2018 et 2019, le nombre de chômeurs de longue durée au sens du BIT (1 an ou plus) a baissé de 99 000 à 91 000. La part des chômeurs de longue durée dans l’ensemble des chômeurs a reculé, passant de 38,8% à 37,7%. La durée médiane du chômage s’est raccourcie de 230 à 202 jours.

Travail à temps partiel et sous-emploi

Le nombre de personnes travaillant à temps partiel se montait à 1,750 million au 1er trimestre 2019, soit une augmentation de 2,8% par rapport au 1er trimestre 2018. Leur part a progressé de 4,0% chez les femmes, mais a reculé de 0,5% chez les hommes. Parmi ces personnes à temps partiel, 344 000 étaient en sous-emploi, c'est-à-dire qu'elles souhaitaient travailler davantage et étaient disponibles à court terme pour le faire. Le taux de sous-emploi s'élevait à 7,0% au 1er trimestre 2019, un chiffre en baisse par rapport au 1er trimestre 2018 (7,4%). Au 1er trimestre 2019, ce taux était de 11,0% chez les femmes et 3,5% chez les hommes.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

1er trimestre 2019: le nombre d'actifs occupés augmente de 0,8%; le taux de chômage au sens du BIT baisse à 4,9%
(PDF, 11 pages, 453 kB)


Autres langues


Documents associés

Enquête suisse sur la population active au 1er trimestre 2019: l'offre de travail


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/travail-remuneration/chomage-sous-emploi-places-vacantes/chomeurs-bit.assetdetail.8146142.html