Répartition des revenus

Pour pouvoir mesurer le bien-être globalement, il importe de connaître non seulement le niveau des revenus mais aussi leur répartition. Celle-ci montre comment l'évolution économique et les mesures étatiques se répercutent sur les différents types de ménages et quelles différences existent dans leur situation matérielle. La cohésion de la société est un objectif important des programmes de législature. Les grandes inégalités dans la répartition des revenus accroissent le risque de polarisation.
Le rapport interquintile S80/S20 est une mesure de l’inégalité de répartition des revenus et peut être interprété comme suit: le revenu des 20% les plus riches dans la population est X fois plus élevé que le revenu des 20% les plus pauvres. Comparer les revenus du quintile le plus élevé et du quintile le plus bas, c’est toutefois limiter l’appréciation de l’inégalité aux deux segments extrêmes de la distribution des revenus. Pour réaliser une analyse plus détaillée de l’inégalité des revenus, on peut recourir à des mesures plus complexes appréhendant la répartition complète (par ex. coefficient de Gini, indices d’Atkinson).

Tableaux

Méthodologie

Les analyses reposent sur les données de l'enquête sur le budget des ménages (EBM) de l'OFS, qui est réalisée dans sa forme actuelle depuis 1998.
L’analyse de l’inégalité des revenus à l’aide du rapport interquintile est effectuée au niveau des personnes et est basée sur un revenu pondéré en fonction des besoins (revenu d’équivalence). L’unité d’investigation est ici, à proprement parler, l’« unité d'équivalence » (calcul du revenu d'équivalence, voir l'indicateur Revenu disponible équivalent). Cette pondération permet de comparer le niveau de vie de ménages de taille et de composition différente.
Une comparaison internationale des rapports interquintile des revenus disponibles équivalents n'est possible que sur la base de EU-SILC (Statistics on Income and Living Conditions) et seulement depuis 2007.

Définitions

Définition de l'indicateur
Une population peut être répartie en groupes de taille égale disposés par ordre croissant en fonction des revenus des ménages ou des personnes ; ces groupes sont appelés d’une manière générale quantiles et, selon la subdivision, déciles (répartition en dix groupes), quintiles (répartition en cinq groupes) ou quartiles (répartition en quatre groupes).
Pour calculer le rapport interquintile S80/S20, on forme cinq groupes de revenus : 20% des ménages ou des personnes ont un revenu inférieur au premier quintile, 20% un revenu compris entre le premier et le deuxième quintile, etc. On calcule alors la moyenne des revenus que perçoit chaque cinquième de la population. Le rapport interquintile S80/S20 compare, dans une population donnée, la moyenne des revenus des 20% les plus riches avec la moyenne des revenus des 20% les plus pauvres. Plus le quotient s'écarte de 1, plus la répartition des revenus entre ces deux groupes de population est inégale.

Publications

Contact

Office fédéral de la statistique Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/themes-transversaux/mesure-bien-etre/tous-indicateurs/economie/repartition-revenus.html