Santé psychique

La santé est une dimension essentielle du bien-être. Comme la santé physique et le bien-être social, le bien-être psychique est une composante très importante de la santé. L’OMS définit la santé psychique comme « un état de bien-être dans lequel l’individu peut réaliser son potentiel, faire face aux difficultés ordinaires de la vie, travailler avec succès et de manière productive, et apporter sa contribution à la communauté » (OMS, 2001).
La santé psychique est donc une des conditions du bien-être matériel et de la cohésion de la société. Elle est influencée par une pluralité de facteurs: expérience personnelle, facteurs génétiques, relations sociales, environnement familial, ressources personnelles, travail, conditions de travail, conditions de logement.

Méthodologie

Les résultats proviennent de l’enquête suisse sur la santé (ESS), que l’Office fédéral de la statistique réalise tous les 5 ans depuis 1992 sur mandat du Conseil fédéral. Six enquêtes ont été effectuées jusqu’ici (1992, 1997, 2002, 2007, 2012 et 2017). Font partie de la population observée toutes les personnes de 15 ans et plus vivant dans des ménages privés, y compris celles de nationalité étrangère.
En 2017, l'enquête suisse sur la santé a été réalisée auprès d’un échantillon net de 22'134 personnes, interviewées par téléphone. Après l’enquête téléphonique, les participants ont reçu un questionnaire écrit, qui a été rempli par 18'832 personnes.
L’indicateur de la santé psychique s’appuie sur les réponses que les personnes interrogées ont données au sujet de leurs dispositions psychologiques. Il renseigne aussi bien sur la bonne santé psychique que sur l’existence de troubles psychiques manifestes.

Définitions

Définition de l’indicateur
La détresse psychologique se mesure à l’aide d’un indice basé sur le Mental Health Inventory (MHI-5) du questionnaire SF-36 relatif à la santé. Les personnes interrogées sont invitées à dire si, au cours des quatre semaines précédentes, elles ont été nerveuses, tristes, abattues, déprimées, ou au contraire calmes, paisibles ou heureuses. A partir des réponses obtenues, une valeur globale est calculée qui permet d’estimer le degré de détresse psychologique de la population. Certes, il n’existe pas de seuil universellement admis marquant la limite entre santé et maladie psychique. Les valeurs limites sont celles de l’Eurobaromètre. Elles assurent la comparabilité internationale des résultats. Un score inférieur ou égal à 52 traduit cliniquement l’existence de problèmes psychiques importants; un score compris entre 53 et 72 correspond à une probabilité accrue de troubles psychiques; les scores plus élevés, jusqu’à 100, indiquent une bonne santé psychique et un faible niveau de détresse psychologique.

Contact

Office fédéral de la statistique Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/themes-transversaux/mesure-bien-etre/bien-etre/bien-etre-subjectif/sante-psychique.html