Dépenses de recherche et développement

La recherche et le développement (R-D), en tant que créatrice de connaissances, est une source potentielle d’innovation et par conséquent de compétitivité et de croissance économique. De plus, les dépenses de R-D sont considérées depuis la dernière révision du système des comptes nationaux comme des investissements et incluses dans le calcul du produit intérieur brut (PIB).
L’indicateur relatif aux dépenses de R-D renseigne sur le niveau et l’évolution des activités de R-D sur le territoire. Il donne des indications sur le rôle de chaque secteur économique en tant que « réalisateur » de R-D. Les résultats de ces recherches accroissent le stock de connaissance du pays. Les comparaisons internationales, quant à elles, permettent de classer les pays en fonction de leur performance en R-D et de relativiser ainsi les performances nationales par rapport aux résultats obtenus dans le reste du monde.

Tableaux

Méthodologie

La statistique de la R-D rassemble les données sur les ressources financières (et en personnel) que les secteurs d’exécution de la R-D (entreprises privées, Confédération, hautes écoles et institutions privées sans but lucratif) consacrent à la R-D.
L’ensemble des données sont dorénavant collectée tous les 2 ans depuis l’année de référence 2015. Les données de R-D des entreprises sont récoltées par le biais d’une enquête menée par l’OFS. Les données du secteur de la Confédération sont relevées à l’aide d’ARAMIS, base de données des projets de R-D de la Confédération. Les informations sur la R-D des hautes écoles proviennent des données administratives des hautes écoles. La R-D des institutions privées sans but lucratif (ISBL) est estimée sur la base d’informations tirées des autres enquêtes. La synthèse suisse des données de R-D rassemble l’ensemble des secteurs susmentionnés réalisant des activités de R-D.

Définitions

Définition de l’indicateur
Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la recherche et le développement expérimental (R D) englobent les travaux de création entrepris de façon systématique en vue d'accroître la somme des connaissances (y compris la connaissance de l'homme, de la culture et de la société) ainsi que son utilisation pour de nouvelles applications (OCDE, 2016, Manuel de Frascati 2015). Les directives énoncées par l’OCDE permettent de chiffrer l'activité de R-D et rendent possible la comparaison des données nationales avec celles des autres pays membres de l’OCDE.
L’indicateur utilisé : la dépense intérieure brute de R-D (DIRD) correspond au total des dépenses intra-muros de R-D exécutés sur le territoire national par l’ensemble des secteurs, quelle que soit l'origine des fonds. La DIRD comprend les dépenses courantes et les dépenses en capital. Pour la comparaison internationale, la DIRD est calculée en pourcentage du PIB et l’indicateur s’intitule parfois « Intensité de R-D ».

Publications

Liens

Contact

Office fédéral de la statistique Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/themes-transversaux/mesure-bien-etre/activites/production-economique/depenses-r-et-d.html