City Statistics: Taux de chômage


Le chômage comporte des risques d’appauvrissement et d’exclusion sociale. Un chômage prolongé risque d’être mal vécu, ce qui peut avoir des incidences sur la santé.


Tableaux

Données complémentaires

Méthodologie

Taux de chômage : nombre de chômeurs (selon la statistique du chômage du SECO) divisé par le nombre de personnes actives (selon le relevé structurel (RS) de l'OFS), multiplié par 100.

Les chômeurs inscrits correspondent aux personnes annoncées auprès des offices régionaux de placement, qui n’ont pas d’emploi et qui sont immédiatement disponibles en vue d’un placement, indifféremment du fait qu’elles touchent ou non une indemnité de chômage.

Pour le calcul des taux de chômage du SECO des années 2010 à 2013, la population active selon le relevé structurel (RS) de 2010 (en incluant les fonctionnaires internationaux) a été utilisée. Dès l'été 2016, les données poolées des relevés structurels de 2012 à 2014 sont utilisées pour calculer les taux de chômage des années 2014 et suivantes. Les taux de chômage ne sont pas publiés si les valeurs pour les personnes actives utilisées dans les calculs ont un coefficient de variation de plus de 10%. 

Graphique international: données provenant de la banque de données City Statistics d'Eurostat 

Contact

Office fédéral de la statistique
Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Tél. +41 58 484 58 27
9h00 à 11h30 et 14h00 à 16h00
Du lundi au vendredi

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/themes-transversaux/city-statistics/indicateurs-qualite-vie/revenue-travail/taux-chomage.html