Scolarité obligatoire

Signification de l'indicateur

L’accès à formation est un droit fondamental de tout être humain. Pour les enfants et les jeunes handicapés, ce droit n’est pas toujours simple à appliquer. La souveraineté des cantons en matière de formation amène à une grande variété dans les solutions proposées, en particulier entre des cantons qui privilégient l’accueil des enfants handicapés dans des institutions spécialisées et d’autres qui privilégient leur intégration dans les classes ordinaires.

Si la confrontation à d’autres enfants peut être difficile pour les enfants handicapés, leur intégration dans les établissements ordinaires a l’avantage de favoriser leur socialisation (c’est-à-dire leur apprentissage des normes, des usages et des références culturelles des enfants de leur âge et des adultes qui les entourent). Les compétences sociales qu’ils développeront ainsi sont une clé essentielle pour réussir leur intégration et leur pleine participation à la société lorsqu’ils seront adultes.

L’enjeu d’égalité pour les personnes handicapées dans le domaine de la formation initiale ne concerne que les enfants et les jeunes.

Elèves suivant un plan d'études spécial

Elèves fréquentant les classes spéciales et les écoles spéciales, 1980–2008
  1980/81 1990/91 1995/96 2000/01 2005/06 2008/09
Classes spéciales            
Filles 2,2 2,4 2,8 3,0 3,0 2,4
Garçons 3,2 3,7 4,2 4,6 4,6 3,7
Ensemble 2,7 3,1 3,5 3,8 3,8 3,1
Ecoles spéciales            
Filles 1,1 1,2 1,2 1,3 1,4 1,3
Garçons 1,7 1,9 2,0 2,2 2,4 2,6
Ensemble 1,4 1,6 1,6 1,8 1,9 2,0
Part en pourcent des élèves de l'école obligatoire.
Sans les élèves suivant un plan d'études spécial intégré·e·s dans des classes normales et sans les cours d'introduction pour allophones.
Les données utilisées pour cet indicateur sont en révision. La prochaine actualisation est prévue pour 2017.
OFS, Statistique des élèves et des étudiants

Formation initiale dans les établissements médico-sociaux

En 2013, 753'256 journées d’école ont été fournies par les établissements pour handicapés, et 114'178 par les établissements pour troubles psychosociaux (ces derniers accueillant plutôt des enfants avec des difficultés psychosociales que des enfants handicapés au sens strict). En 2007, ces chiffres étaient de 642'045 et 124'590.

Informations supplémentaires

Tableaux

Publications

Bases statistiques et enquêtes

Pour aller plus loin

Contact

Office fédéral de la statistique Sections Services de santé, Santé de la population
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/situation-economique-sociale-population/egalite-personnes-handicapees/formation/scolarite-obligatoire.html