Santé des migrants

La population issue de la migration représente 40% de la population de 15 ans et plus, dont deux tiers de nationalité étrangère et un peu plus d'un tiers ayant acquis la nationalité suisse. Il est important de savoir si elle est confrontée à des problèmes particuliers en matière de santé.

Santé des migrants
Santé auto-évaluée (très) bonne selon la nationalité, en % (2022)

Hommes

Femmes

   Europe du Nord et de l’Ouest1

88,9 86,9

   Europe du Sud-Ouest2

76,4 73,2

   Europe du Sud-Est et de l’Est3

84,4 81,1

   Hors Europe

90,1 83,6

   Suisse

86,4 85,1
1 Allemagne, Autriche, France, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Grande-Bretagne, Irlande, Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Suède, Monaco
2 Portugal, Espagne, Italie, Malte, Saint-Marin
3 Turquie, Serbie, Croatie, Slovénie, Bosnie et Herzégovine, Monténégro, Macédoine du Nord, Kosovo, Albanie, Grèce, Chypre, Bulgarie, Roumanie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Hongrie, Slovaquie, Rép. Tchèque, Moldavie, Russie, Ukraine, Biélorussie
Source: ESS

Etat de santé général

Parmi les personnes de nationalité étrangère, celles originaires de l’Europe du Sud-Ouest ainsi que de l'Europe de l’Est et du Sud-Est déclarent moins souvent que les Suissesses et les Suisses que leur santé est bonne ou très bonne.

Santé psychique

Les problèmes psychiques sont plus fréquents chez les personnes de nationalité étrangère, à l’exception de celles originaires de l’Europe du Nord et de l’Ouest, que chez celles de nationalité suisse. Le recours aux soins en raison de problèmes psychiques n’en est pas pour autant plus élevé.

Surpoids et obésité

Le risque d’être en surpoids ou obèse est particulièrement élevé chez les personnes originaires d’Europe du Sud-Ouest, ainsi que d’Europe du Sud-Est et de l’Est. L’écart avec les Suisses se creuse avec l’âge. Les personnes venant d’Europe du Nord et d’Europe de l’Ouest sont en revanche un peu moins touchées par le surpoids et l’obésité que les Suissesses et les Suisses.

Recours aux soins

Il n’y a pas de différence significative entre le nombre de visites médicales par patient selon la région d’origine. Par contre, les personnes de nationalité étrangère, à l’exception de celles originaires d’Europe du Nord et de l’Ouest, consultent davantage les généralistes que les spécialistes en comparaison avec les Suissesses et les Suisses.

Informations supplémentaires

Tableaux

Publications

Communiqués de presse

Thèmes apparentés

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Sections Services de santé, Santé de la population
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/sante/etat-sante/migrants.html