Attitudes à l'égard des étranger·ère·s

Les chiffres ci-dessous livrent des indications quant à la manière dont les étrangers et étrangères vivant en Suisse sont perçus par la population. En mesurant des attitudes face à des assertions volontairement polémiques, ils indiquent le degré d’ouverture de la population. Ils se focalisent sur l’interprétation des droits et des comportements – réels ou imaginés – des personnes étrangères.

De manière générale, la population fait preuve d'ouverture. 67% des personnes sont contre le renvoi des ressortissants étrangers en cas de raréfaction des emplois, 61% sont pour le regroupement familial des étranger·ère·s vivant depuis au moins cinq ans en Suisse et 57% pour la naturalisation automatique de la 2e génération. 47% pensent que les étranger·ère·s devraient obtenir le droit de participation politique, alors que 52% s’y opposent.

71% des personnes ne pensent pas que les étrangers créent un sentiment d’insécurité dans la rue (+6 points de pourcentage par rapport à 2016). 70% affirment que la présence étrangère dans les classes n’est pas un frein à la bonne éducation des enfants suisses. 70% réfutent l’affirmation que les étranger·ère·s soient responsables de potentielles hausses du chômage. 66% pensent que les ressortissants étrangers font le travail dont les autochtones ne veulent pas et 64% qu’ils sont nécessaires au fonctionnement de l’économie. L’affirmation selon laquelle ils abusent des prestations sociales divise la population : 51% des personnes la réfutent (+6 points), alors que 47% l’approuvent (-6 points).

Informations supplémentaires

Tableaux

Sources

Contact

Office fédéral de la statistique Section Démographie et migration
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/population/migration-integration/vivre-ensemble-suisse/attitudes-etrangers.html