Scénarios pour la Suisse

Depuis 1984, l’Office fédéral de la statistique (OFS) établit périodiquement des scénarios de l’évolution démographique de la Suisse à la demande du Conseil fédéral et en collaboration avec d’autres offices fédéraux. Les scénarios 2015-2045 publiés en juin 2015 constituent ainsi la septième série complète de scénarios de l’évolution de la population. Les scénarios de l’évolution démographique sont, comme pour la précédente série, complétés par des projections de la population active et par des projections pour le niveau de formation de la population.

Trois nouveaux scénarios de base ont été calculés. Le scénario de référence (A-00-2015) prolonge les évolutions observées au cours des dernières années. Le scénario «haut» (B-00-2015) combine un choix d’hypothèses plus favorables à la croissance démographique, alors que le scénario «bas» (C-00-2015) combine un choix d’hypothèses moins favorables à la croissance démographique.

Hypothèses des scénarios suisses 2015 - 2045

La méthode de calcul des scénarios démographiques, dite méthode des composantes (ou mise à jour progressive de la population) repose sur le choix d'hypothèses concernant l’évolution future de la fécondité, de la mortalité, des immigrations, des émigrations et des acquisitions de la nationalité suisse.

Les variantes du scénario de référence ont été établies en modifiant à chaque fois les hypothèses d’une seule composante de l’évolution démographique: fécondité, mortalité et migrations. Ces variantes sont calculées dans le but d’étudier l’influence de chaque composante démographique sur l’évolution de la population et sur l’évolution des différents indicateurs décrivant sa structure.

Le scénario de référence est calculé à partir des hypothèses de référence pour aussi bien la fécondité que la mortalité ou les migrations. Le scénario haut est une combinaison des hypothèses hautes pour les trois composantes de l’évolution démographique et le scénario bas est une combinaison des hypothèses basses. Ces trois scénarios sont les scénarios de base de cette série de projections. Ils définissent un domaine paraissant actuellement le plus plausible pour l’évolution de la population résidante permanente de la Suisse au cours des prochaines décennies.

Population résidante permanente selon les trois scénarios de base

Le scénario de référence table sur une poursuite de la croissance de la population résidante, dont l'effectif atteindrait environ 10,2 millions de personnes en 2045. Le scénario «haut» envisage une croissance plus forte sur l’ensemble de la période conduisant à un effectif de 11,0 millions en 2045.  Le scénario «bas» conduit à une croissance plus lente de la population, le nombre de résidants permanents atteignant 9,4 millions en 2045.

Population résidante permanente, en milliers, à la fin de l'année
  Scénario de référence Scénario haut Scénario bas
2015 8 339.5 8 352.8 8 326.0
2020 8 757.6 8 895.6 8 626.0
2025 9 159.9 9 446.0 8 889.6
2030 9 541.5 9 988.1 9 117.7
2035 9 857.0 10 459.6 9 280.3
2040 10 044.3 10 776.0 9 340.3
2045 10 176.1 11 032.5 9 352.1
Source: OFS, SCENARIO

Evolution de la population résidante permanente en Suisse

La Suisse comptait quelque 6,5 millions d'habitants permanents en 1985. Sa population a fortement augmenté depuis pour atteindre 8,3 millions d'habitants en 2016. Les scénarios mettent en évidence un renforcement de cette tendance. D'après le scénario de référence, la Suisse comptera plus de 10 millions d'habitants en 2045.

Pyramide des âges

Au cours des trente prochaines années, la pyramide des âges va se transformer. Le sapin deviendra une sorte d’urne. Dans tous les scénarios, le sommet de la pyramide s’élargit peu à peu en raison de l’arrivée à des âges élevés des générations du baby-boom, alors que la base de la pyramide s'élargit s'il y a plus de naissances, ou devient plus étroite si la natalité diminue.

Structure par âge et par sexe

La structure par âge de la population suisse va subir de profonds bouleversements au cours des prochaines décennies. Le recul de la natalité durant les dernières décennies, d'une part, et les générations nombreuses nées en Suisse dans les années 1950 à 1970 ou immigrées dans notre pays pendant cette période et jusqu’à nos jours, d'autre part, entraîneront le vieillissement de la population au cours des 30 prochaines années. En raison de l'augmentation continue de l'espérance de vie, une part plus importante d'individus atteint un âge élevé, ce qui accroît encore le vieillissement démographique. La fécondité se maintenant à un faible niveau et les taux de mortalité continuant de baisser après 2045, la proportion de personnes âgées restera élevée même après la disparition dans plus de 50 ans de la génération du baby-boom.

Selon le scénario de référence, le nombre d’enfants et de jeunes de moins de 20 ans augmentera légèrement au cours des 30 prochaines années, passant de 1,67 million en 2015 à 1,88 million en 2030 et à 1,90 million en 2045. Il augmentera cependant moins rapidement que celui des personnes de 20 ans ou plus. Rapportée à la population totale, la part des enfants et des jeunes diminuera, passant de 20,0% en 2015 à 19,7% en 2030, puis à 18,6% en 2045.

Informations supplémentaires

Tableaux

Graphiques

Données

Publications

Contact

Office fédéral de la statistique Section Démographie et migration
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/population/evolution-future/scenarios-suisse.html