Communiqué de presse

Effectif et évolution de la population en Suisse: résultats définitifs 2018 La Suisse comptait 8,5 millions d'habitants à fin 2018

27.08.2019 - La population de la Suisse a progressé de 0,7% par rapport à 2017 et a passé le cap des 8,5 millions d’habitants en 2018. En dehors de Neuchâtel et du Tessin qui voient leurs effectifs baisser, ils augmentent partout ailleurs. Fribourg, Valais et Schwyz sont les cantons qui gagnent le plus d’habitants grâce aux migrations internes. Tels sont les résultats définitifs de la statistique de la population et des ménages de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La population de la Suisse s’élevait à 8 544 500 personnes en 2018, contre 8 484 100 en 2017. Si elle continue de croître, l’accroissement démographique (+0,7%) est le plus faible enregistré au cours des dix dernières années. Au niveau des cantons, Schwyz, Fribourg (+1,2%), Zoug, Zurich, Argovie (+1,1%), Thurgovie (+1,0%), Genève (+0,9%), ainsi que Schaffhouse, Vaud et Lucerne (+0,8%) affichent une croissance démographique supérieure à celle de la Suisse. Seuls le Tessin et Neuchâtel voient leurs habitants baisser (respectivement –0,1% et –0,6%).

Recul du solde migratoire et hausse de l’accroissement naturel

Les flux migratoires internationaux et le solde naturel expliquent l’accroissement démographique au niveau national. Alors que le nombre d’émigrations a augmenté de manière conséquente (+4,2%), les immigrations ont baissé de 0,5% par rapport à 2017. Le solde migratoire qui en résulte recule de 13,2%. L’accroissement naturel, soit la différence entre naissances et décès, progresse par rapport à l’année précédente de 1,7%.

Un nombre important de migrations internes

Les migrations internes sont une autre composante de l’évolution démographique. Leur impact s’observe uniquement au niveau cantonal et communal. En 2018, le nombre de migrations internes a atteint 517 200 départs et arrivées contre 510 100 en 2017 (+1,4%). Il a nettement dépassé celui des immigrations (170 100), des émigrations (130 200), des naissances (87 900) et des décès (67 100).

Fribourg, Valais et Schwyz sont les cantons qui ont gagné le plus de population grâce aux migrations internes en 2018, alors que Genève, Neuchâtel et Bâle-Ville sont ceux qui en ont perdu le plus. Environ trois quarts des migrations internes se font d’une commune à l’autre, au sein d’un même canton. Un nouveau set de données interactives permet d’ailleurs d’étudier les mouvements migratoires entre cantons.

Proportion d’étrangers stable

Fin 2018, 2 148 300 ressortissants étrangers résidaient en Suisse de manière permanente, soit 1% de plus qu’en 2017. Cette progression est la plus faible depuis 2007. Leur part dans l’ensemble de la population reste stable à 25,1%.

En 2018, les Italiens (14,9% ou 319 300), suivis des Allemands (14,3% ou 306 200), des Portugais (12,3% ou 263 300) et des Français (6,3% ou 134 800) constituaient les nationalités les plus représentées dans notre pays. Italiens, Allemands, Portugais et Français forment à eux seuls environ les trois quarts des étrangers provenant d’un pays membre de l’UE/AELE (72%) et près de la moitié de tous les étrangers résidant de manière permanente en Suisse (48%).

Toujours plus de seniors

Globalement, en Suisse, la part des jeunes âgés entre 0 et 19 ans demeure plus importante que celle des personnes âgées (65 ans ou plus). Toutefois, dans certains cantons, cette tendance s’est déjà inversée. C’est le cas de Bâle-Ville (inversion datant d’avant 1981), du Tessin (2006), Schaffhouse (2009), Bâle-Campagne (2011), Berne (2012), des Grisons (2013), Nidwald (2015), Glaris (2016), Soleure (2017) et Uri (2018).

Côté ville

Avec 415 400 habitants, Zurich est la ville la plus peuplée de Suisse. Elle équivaut à peu près à la population du canton de Lucerne. Suivent Genève (201 800), Bâle (172 300), Lausanne (139 100) et Berne (133 900). Quelque 12% de la population résidante permanente habite dans ces cinq villes. En fin de classement, Corippo (TI) reste la plus petite commune de Suisse avec ses 11 habitants.

Meyrin (GE) est la commune de plus de 10 000 habitants dont la croissance démographique a été la plus forte en 2018 avec une augmentation de 4,6%. Lenzburg (AG), Risch (ZG), Nyon (VD) et Bulle (FR) affichent un accroissement de plus de 3%.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

La Suisse comptait 8,5 millions d'habitants à fin 2018
(PDF, 6 pages, 299 kB)


Autres langues


Documents associés

Effectif et évolution de la population en Suisse: résultats définitifs 2018


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/population.assetdetail.9447645.html