Indicateur d'environnement – Effet de puits de carbone de la forêt

Les écosystèmes fournissent des prestations utiles à l’être humain. Par exemple, les forêts peuvent fonctionner comme puits de carbone: durant leur croissance, les plantes et les arbres extraient du dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère et absorbent ainsi du carbone (C). Dans le cas inverse, par exemple lors de la mort ou de la décomposition d’une forêt ou lors d’une combustion, le carbone est à nouveau libéré sous forme de CO2. Vu que depuis quelques années il repousse en Suisse plus de bois qu’il n’en est utilisé ou qu’il n’en meurt, la forêt agit comme puit de CO2.

Méthodologie

Cet indicateur montre la quantité de CO2 absorbée ou émise par les forêts suisses (effet de puits de carbone net) en kilotonnes. Ce bilan tient uniquement compte des changements intervenus dans la biomasse vivante (en excluant ceux concernant le bois mort et le sol forestier). En revanche, outre l'exploitation forestière, le calcul comprend également les reboisements et les défrichements. Les données proviennent de l’Inventaire suisse des gaz à effet de serre, qui est établi par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) conformément aux directives de la Convention-cadre sur les changements climatiques des Nations Unies pour les pays industriels et aux manuels techniques du Panel intergouvernemental sur le changement climatique (IPCC).

Définitions

Liens

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/espace-environnement/ressources/systeme-indicateurs-environnement/utilisation-ressources-naturelles/effet-puits-de-carbone-foret.html