Indicateur d'environnement – Obscurité nocturne

Les émissions lumineuses peuvent influencer le comportement de la faune nocturne, par exemple en perturbant l’orientation ou le rythme veille-sommeil de certains animaux. D’après les calculs disponibles, il n’y a plus aucun kilomètre carré totalement obscur la nuit sur le Plateau (depuis 1996) ni dans le Jura (depuis 2008).

Méthodologie

L’indicateur montre la part du territoire obscure la nuit pour la Suisse dans son ensemble et par région biogéographique. L’obscurité nocturne n’est pas synonyme d’une obscurité totale, mais correspond à une «obscurité normale pendant une nuit sans lune». Les données reposent sur l’exploitation d’images satellite du «Defense Meteorological Satellite Program (DMSP)» prises par l’«Operational Linescan System (OLS)». Les images utilisées pour l’analyse ont été retouchées par le «National Geophysical Data Center (NGDC)» (pour supprimer les effets de réflexion et exclure l’influence de la lumière solaire, de la clarté lunaire, des aurores boréales, des nuages, etc.). L’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) les a ensuite traitées (moyennes sur 3 ans et pour des surfaces de 3 cellules sur 3 afin d’atténuer les maxima annuels et les imprécisions du géoréférencement par satellite; conversion dans le système de coordonnées suisses et transformation selon une trame d’un kilomètre carré). L’indicateur a été calculé dans le cadre du programme «Observation du paysage suisse» (OPS) de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) avec le soutien scientifique du WSL.

Liens

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/espace-environnement/ressources/systeme-indicateurs-environnement/etat-environnement/obscurite-nocturne.html