Indicateur d'environnement – Morcellement du paysage

Le morcellement du paysage, notamment par les routes et les voies ferrées, empêche les animaux de se déplacer librement dans la nature. Or, ces déplacements sont une condition essentielle de leur reproduction et donc de la survie des espèces. Le degré de morcellement du territoire suisse a augmenté de 35% entre 1980 et 2007. Sur le Plateau, où le morcellement est particulièrement marqué, les surfaces délimitées par ces obstacles au déplacement faisaient en moyenne 0,8 km2 en 2007, contre 310 km2 sur le versant sud des Alpes.

Méthodologie

L’indicateur présente le morcellement du paysage en Suisse, mesurée d’après la densité effective de mailles, c’est-à-dire le nombre effectif de mailles par millier de km2, qui se calcule d’après la largeur effective des mailles. Elle indique la probabilité que deux points choisis au hasard dans une région donnée soient séparés par des obstacles (route, zone d’habitat, etc.). Plus le maillage est dense, plus le degré de morcellement est élevé. Sont prises en compte les routes de classe 1 à 4, soit d’une largeur d’au moins 1,8 m. Les données concernant le morcellement du paysage sont relevées dans le cadre du programme «Observation du paysage suisse» (OPS), réalisé par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) avec le soutien scientifique de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL).

Publications

Liens

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/espace-environnement/ressources/systeme-indicateurs-environnement/etat-environnement/morcellement-paysage.html