Communiqué de presse

Enquête Omnibus 2015: qualité de l'environnement et comportements environnementaux La population est devenue plus attentive à sa consommation d'électricité

Neuchâtel, 26.01.2016 (OFS) - En 2015, 92% de la population estimait que la qualité de l'environnement en Suisse était très bonne ou plutôt bonne. 42% déclaraient faire toujours attention, à l'achat d'un appareil électrique, à sa consommation d'électricité, contre 35% quatre ans auparavant. 24% de la population disait être gênée à son domicile par le bruit du trafic et 19% par la pollution de l'air. Tels sont les premiers résultats d'une enquête sur l'environnement que l'Office fédéral de la statistique (OFS) a réalisée pour la deuxième fois.

En 2015, 95% de la population estimait que la qualité de l'environnement autour du domicile était très bonne ou plutôt bonne, contre 92% pour ce qui est de la qualité de l'environnement en Suisse. Les résultats étaient à peu près les mêmes en 2011. La qualité de l'environnement dans le monde, en revanche, a été jugée moins favorablement qu'il y a quatre ans. Alors que 23% de la population la considérait comme très bonne ou plutôt bonne en 2011, 20% était de cet avis en 2015. Les deux années, trois quarts environ de la population estimaient que la qualité de l'environnement à leur domicile avait une influence très forte ou assez forte sur leur qualité de vie personnelle.

Plus grande sensibilité à la consommation d'électricité - surtout chez les jeunes

À l'achat de petits appareils électriques ou de sources lumineuses, la population tient plus souvent compte en 2015 de leur consommation d'électricité: 42% disaient y prêter toujours attention, contre 35% en 2011. Les personnes de 15 à 24 ans, notamment, ont modifié leur comportement: la part de celles qui y font toujours attention est passée de 9% seulement en 2011 à 19% en 2015. A la question de savoir si le chauffage est baissé lorsque le logement est inoccupé pendant deux jours au moins, 44% de la population a répondu «toujours» et 20% «jamais». Interrogés sur leur consommation d'aliments issus de l'agriculture biologique, autre comportement quotidien favorable à l'environnement, 7% disent acheter exclusivement de tels produits et autant disent ne jamais en acheter.

Une personne sur quatre dérangée par le bruit du trafic, une sur cinq par la pollution de l'air

En 2015, au domicile, le bruit du trafic (fenêtre ouverte), était ressenti comme très dérangeant ou plutôt dérangeant par 24% de la population, la pollution de l'air par 19% et le rayonnement des lignes à haute tension ou des antennes de téléphonie mobile par 10%. Les résultats étaient pratiquement les mêmes en 2011. À noter que la pollution de l'air est davantage ressentie comme une gêne par les femmes que par les hommes (22% contre 16%). La Suisse italienne, également, y est plus sensible (32%) que la Suisse alémanique (18%) et la Suisse romande (20%). Par ailleurs, 93% des gens étaient très satisfaits ou plutôt satisfaits du paysage autour de leur domicile. La part des très satisfaits est passée de 56% en 2011 à 49% en 2015.

Les centrales nucléaires sont perçues comme le principal danger

En 2015, les centrales nucléaires étaient jugées très dangereuses pour l'homme et l'environnement par 40% de la population, contre 47% en 2011. À noter toutefois que l'accident de Fukushima s'est produit un mois et demi avant le début de l'enquête 2011. Depuis, l'appréciation des hommes, en particulier, a évolué (42% en 2011, 33% en 2015). En deuxième position, le déclin de la biodiversité était considéré comme très dangereux pour l'homme et l'environnement (36%), devant le réchauffement climatique (34%) et le génie génétique dans la fabrication d'aliments (32%). Au total, 39% de la population était d'avis que la pollution de l'environnement est un très grand ou un assez grand problème pour la Suisse. La pollution de l'environnement est ressentie comme problématique en particulier en Suisse italienne (49%) et en Suisse romande (48%), par les femmes (45%) et par les personnes de nationalité suisse (43%).


 

Télécharger communiqué de presse

La population est devenue plus attentive à sa consommation d'électricité
(PDF, 5 pages, 181 kB)


Autres langues


Documents associés

Enquête Omnibus 2015: qualité de l'environnement et comportement environnemental


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/espace-environnement/perception-population.assetdetail.39984.html