Indicateur d'environnement – Coûts externes des transports

On appelle coûts externes les coûts qui ne sont pas supportés par ceux qui les génèrent mais par des tiers (souvent par la collectivité). Les transports génèrent des coûts externes principalement dans les domaines de l’environnement et de la santé, par exemple en raison de la pollution de l’air, du bruit, de l’impact climatique ou de la pollution des sols, mais aussi dans le domaine des bâtiments, qui se dégradent et se déprécient sous l’effet du trafic routier. En 2016, les coûts externes en Suisse ont été estimés à 9,3 milliards de francs pour le trafic routier, à 1,1 milliard de francs pour le trafic ferroviaire et à 1,2 milliard de francs pour le trafic aérien.

Tableaux

Méthodologie

Cet indicateur montre les coûts externes du trafic routier, ferroviaire et aérien en milliards de francs. On qualifie ainsi les coûts qui ne sont pas supportés par leurs auteurs, mais par des tiers (souvent par la collectivité). Tous les coûts survenant à l’intérieur d’un mode de transport sont considérés comme des coûts internes. Des coûts externes peuvent par exemple être occasionnés lorsque la perte de valeur d’un bien immobilier due au bruit du trafic routier n’est pas supportée par les usagers, mais doit être assumée par le propriétaire de ce bien immobilier. Les données proviennent de l’Office fédéral de la statistique (OFS) et de l’Office fédéral du développement territorial (ARE).

Liens

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/espace-environnement/indicateurs-environnement/tous-les-indicateurs/effets-sur-la-societe/couts-externes-transport.html