Energie

Les comptes de l’énergie (PEFA pour Physical Energy Flow Accounts) enregistrent la production et l’utilisation des différents agents énergétiques par branche économique. Au contraire du bilan énergétique de la Suisse établi par l’Office fédéral de l‘énergie (OFEN), les PEFA reposent sur les mêmes principes que les Comptes nationaux (CN). Ceci permet de lier de manière cohérente les données économiques et environnementales. Cela induit cependant des divergences entre les PEFA et les statistiques de l’OFEN (voir détails dans l’onglet «Méthodologie» ci-dessous).

  2000 2010 2016
Utilisation d'énergie de l'économie
   Secteur primaire 1% 1% 2%
   Secteur secondaire 40% 40% 37%
   Secteur tertiaire 25% 24% 26%
Utilisation d'énergie des ménages
   Transport 12% 11% 13%
   Chauffage et autres 21% 23% 22%
Source: OFS – Comptabilité environnementale

Informations supplémentaires

Tableaux

Données

Publications

Méthodologie

Les données des comptes de l’énergie (PEFA pour Physical Energy Flow Accounts) font partie de la comptabilité environnementale produite par l’Office fédéral de la statistique. La méthodologie a été développée par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne, sur la base du System of Environmental and Economic Accounting (SEEA) de l’ONU.

Les PEFA sont une statistique de synthèse basée sur différentes sources de données. La Statistique globale suisse de l'énergie (GEST) établie par l’Office fédéral de l‘énergie (OFEN) est la source principale. Pour la répartition de l’utilisation d’énergie par branche, lorsqu’aucune statistique n’est à disposition, des estimations ont dû être effectuées.

La GEST et ses statistiques partielles telle que la Statistique suisse de l'électricité, établies par l'OFEN, forment les éléments de base de la politique énergétique suisse aux niveaux nationale et internationale. Leurs délimitations statistiques correspondent aux normes internationales en matière de statistiques de l’énergie telles que définies par l’IEA (International Energy Agency), Eurostat et l’ONU. Elles servent également de base aux calculs de l’Inventaire des émissions de gaz à effet de serre et de la Statistique du CO2 effectués par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

A partir des statistiques produites par l’OFEN, l’OFS effectue des ajustements pour garantir la cohérence des PEFA avec les Comptes nationaux (CN). Ceci implique que les données des PEFA divergent des statistiques de l’OFEN. Ces divergences découlent notamment du fait que les carburants utilisés à l’étranger par les entreprises et les ménages résidant en Suisse sont inclus, tandis que ceux utilisés en Suisse par des entreprises et des ménages n’y résidant pas sont exclus. L'énergie utilisée pour la production des biens importés et exportés n'est pas prise en compte.

Une différence également importante entre la GEST et les PEFA réside dans les catégories utilisées. Dans la GEST, selon les normes internationales en matière de statistiques de l’énergie, le transport est considéré comme une catégorie de consommateur propre séparée de ménages, de l’industrie et des services, alors que dans les PEFA, pour respecter la structure des Comptes nationaux (CN), la consommation pour le transport est répartie entre les branches économiques et les ménages.

L'énergie utilisée de la PEFA correspond essentiellement aux pertes de transformation et à la consommation propre pour les branches actives dans la transformation d'énergie incluses dans le secteur secondaire (19, 35 et partiellement 38) et à la consommation finale d'énergie pour les autres branches et les ménages privés.

Les ajustements effectués ainsi que la ventilation par branche sont en règle générale le résultat d’estimations, de telles informations n’étant souvent pas directement disponibles. Les données des PEFA comportent ainsi une incertitude plus importante que les statistiques de base de l’OFEN. Les PEFA sont avant tout utiles pour les analyses croisées avec des données économiques et devraient être réservées à cet usage.

 

Les tableaux des ressources et des emplois

Les tableaux des ressources et des emplois (SUT, de l’anglais Supply and Use Tables) liés aux flux d’énergie représentent un cadre comptable pour décrire les flux d'énergie:

  • de l’environnement à l’économie (extraction d’agents énergétiques)
  • à l’intérieur de l’économie (transformation d’énergie)
  • de l’économie à l’environnement (utilisation et dissipation)

Le tableau des ressources enregistre les quantités d’énergie qui sont produites par chaque branche et selon l’agent énergétique. Le tableau des emplois enregistre la quantité d’énergie utilisée ou transformée par chaque activité économique et par les ménages. En utilisant conjointement les deux tableaux, il est possible de reconstruire le flux complet d’énergie depuis l’extraction de l’environnement ou son importation jusqu’à son utilisation complète, en retraçant également les transformations d’énergie.

Liens

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/espace-environnement/comptabilite-environnementale/energie.html