Scénarios pour le niveau de formation de la population

Selon le scénario 2015-2045 «référence» de l’OFS publié le 22 juin 2015, la proportion de diplômés du degré tertiaire (hautes écoles et formation professionnelle supérieure) dans la population de 25 à 64 ans progresserait encore nettement et passerait de 40% en 2014 à 50% en 2027, puis atteindrait 56-57% vers 2040. Selon le scénario «haut», la limite des 50% de tertiaires dans la population serait franchie dès 2023, tandis que selon le scénario «bas», un maximum de 50% serait atteint vers 2035.

Le nombre de diplômés du degré tertiaire dans la population de 25 à 64 ans devrait progresser de 800'000 jusqu’en 2030 et atteindre 2,6 millions de diplômés à cette date. Environ 30% de cette progression viendrait du solde migratoire de personnes diplômées et donc du «brain gain».

La proportion de personnes sans formation post-obligatoire devrait diminuer quel que soit le scénario, mais rester supérieure à 10% jusque vers 2027 (12% en 2014). Dans la population de nationalité étrangère, cette proportion devrait passer de 25% en 2014 à un niveau inférieur à 20% d’ici 10 ans. De fortes incertitudes demeurent cependant sur cette population.

Quel que soit le scénario retenu, le niveau de formation de la population de la Suisse devrait évoluer considérablement ces prochaines années. Dans le scénario «référence», la proportion de diplômés du tertiaire (formation professionnelle supérieure et hautes écoles) dans la population de 25 à 64 ans passerait de 40% en 2014 à 53% en 2030 (57% selon le scénario «haut» et 48% pour le scénario «bas»), puis pourrait se situer vers 56-57% dès 2040. Ainsi, dès 2019, il y aurait plus de diplômés du degré tertiaire que du degré secondaire II. Cette hausse significative de la proportion de tertiaires n’a rien de vraiment étonnant quand l’on sait que le taux d’obtention d’un diplôme dans l’enseignement tertiaire est très proche de 50% depuis plusieurs années, ce qui signifie qu’un niveau de 50% environ serait atteint sur le long terme même sans aucune progression de la fréquentation du degré tertiaire.

Selon le scénario «référence», le groupe qui présentera la plus grande évolution est celui des diplômés des hautes écoles, avec une proportion de diplômés qui devrait passer parmi les 25-64 ans de 26% en 2014 à 39% en 2030. Cela signifie qu’à cette date il y aura 1,8 million de diplômés des hautes écoles en Suisse dans cette tranche d’âges (soit 640'000 de plus qu’actuellement). Si l’on considère l’ensemble du degré tertiaire, le nombre de diplômés sera de 2,4 millions en 2030 (soit +800'000). Ces évolutions apparaissent encore plus significatives quand on les compare avec la hausse de 390'000 personnes de l’ensemble de la population suisse du même âge sur cette période.

Selon le scénario «référence», la proportion de tertiaires dans la population de nationalité étrangère devrait atteindre 45% en 2030 (53% selon le scénario «haut», tandis qu’il resterait au niveau actuel selon le scénario «bas» (39% en 2030). Dans le scénario «référence», en raison de l’hypothèse d’une baisse du solde migratoire dès 2030, le niveau de formation de la population de nationalité étrangère pourrait ensuite ne plus croître et même régresser légèrement dès 2040.

Ces dernières années ont été marquées en Suisse par un «brain-gain» important lié au solde migratoire – le solde migratoire a dépassé systématiquement les 60'000 personnes par année depuis 2008 - et au fait que les immigrants avaient le plus souvent un niveau de formation élevé (60% de diplômés du tertiaire dans les 25-64 ans).

Selon le scénario «référence», le solde migratoire de diplômés du degré tertiaire reculerait rapidement à un niveau de 23'000- 24’000 (contre encore 32'000 en 2013). Malgré la hausse attendue du nombre de nouveaux diplômés des hautes écoles suisses, le nombre total de nouveaux diplômés passerait de 86'000 en 2013 à un niveau de 80'000-81’000 sur la période 2016-2023 et la contribution du solde migratoire se monterait à 30% en moyenne pour la période 2014-2023.

Informations supplémentaires

Tableaux

Données

Publications

Hypothèses

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Système de formation
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 483 93 66

Du lundi au vendredi
09h00 à 12h00 et 13h30 à 16h30

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/education-science/scenarios-systeme-formation/scenarios-niveau-formation.html