Bourses d'études

La formation est un facteur important de réussite socioéconomique des individus et de la Suisse. Les bourses et les prêts d’études jouent de ce fait un rôle important en augmentant l’égalité des chances des personnes en formation. Le système suisse des contributions à la formation est essentiellement basé sur l’allocation de bourses d’études. Celles-ci sont octroyées de manière ciblée et généralement échelonnées selon le revenu de la famille de l’élève ou de l’étudiant.   

Tableaux


Méthodologie

Méthode de calcul

Cet indicateur présente la dispersion des montants versés par les cantons au titre de contributions à la formation, soit la moyenne, la médiane, les 1er et 3ème quartiles, ainsi que les 10ème et 90ème percentiles (voir Définitions). Les contributions à la formation sont versées à tous les niveaux de la formation postobligatoire

Les bourses octroyées aux étudiants des universités suisses par la Commission fédérale des bourses (CFBE), celles versées aux étudiants suisses dans le cadre d’accords bilatéraux ou multilatéraux (Programmes de l’Union européenne Socrates et Erasmus, etc.), ainsi que les bourses de recherche ne sont pas incluses dans le calcul.

L’indice des bénéficiaires illustré dans la comparaison cantonale permet de mesurer les écarts relatifs entre la part des bénéficiaires d’un canton dans la population résidante de ce dernier et la part des bénéficiaires en Suisse dans la population résidante du pays. La valeur nationale sert de point de comparaison et a une valeur de base fixée à 1. Les valeurs des cantons sont déterminées selon la règle de proportionnalité. L’indice ainsi obtenu se lit comme un coefficient multiplicateur de la valeur de référence, soit : un indice de valeur 2 pour un canton signifie que celui-ci à une part de bénéficiaires deux fois plus importante que celle observée au niveau suisse.

Autres caractéristiques de l’indicateur

Comme le montant reçu par les bénéficiaires peut porter sur des durées allant d’un à plusieurs semestres, les montants présentés dans le cadre de cet indicateur ne rendent compte qu’imparfaitement les conditions cantonales pour l’octroi des bourses et prêts d’études. La qualité des informations sur le nombre des semestres dans le relevé n’est pas encore suffisante pour permettre une standardisation des montants.

Bien qu’étant également un instrument potentiellement important de la politique d’aide financière à la formation, les prêts d’études ne constituent en général qu’une composante très et toujours plus marginale
de l’engagement financier des cantons. Sur les 300 à 350 millions déboursés annuellement par les cantons au cours des quinze dernières années, environ 90% à 95% de ces sommes ont été versés sous forme de bourses d’études, octroyées de manière ciblée et échelonnées selon le revenu, en général de la famille de l’élève ou de l’étudiant.

Dans la scolarité obligatoire, les montants des contributions à la formation et le nombre de bénéficiaires sont marginaux. C'est pourquoi les valeurs ne sont pas affichées.

Rupture de série

2010: révision du catalogue de variables et individualisation du relevé

Périodicité

Annuelle

Prochaine actualisation

Octobre 2019

Définitions

Publications

Sources

Vous pouvez accéder aux indicateurs depuis l'une des approches suivantes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Système de formation
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 483 93 66

Du lundi au vendredi
09h00 à 12h00 et 13h30 à 16h30

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/education-science/indicateurs-formation/themes/ressources-encadrement/bourses-etudes.html