Transition vers le degré secondaire II

Dans un système éducatif, les parcours de formation devraient idéalement se dérouler de manière linéaire, sans rupture ni détour au moment de passer d’un degré au suivant. On parle de transition immédiate lorsqu'un élève accède au degré secondaire II certifiant l'année même de sa sortie de l'école obligatoire et de transition différée lorsqu'il y a entre une ou plusieurs année plus tard.

Principaux résultats

  • 75% des sortants ont débuté une formation certifiante du degré secondaire II tout de suite après leur sortie de l'école obligatoire. Cette proportion est montée à 95% dans les trois années qui ont suivi.
  • Les femmes ont accédé moins souvent que les hommes à une formation certifiante juste après leur sortie de l'école obligatoire, mais elles ont rattrapé leur « retard » les années suivantes.
  • En l'espace de 3 ans, au moins 90% des sortants de l'école obligatoire de tous les cantons ont débuté une formation du degré secondaire II certifiant.

Tableaux


Méthodologie

Méthode de calcul

Le taux de transition vers le degré secondaire II indique la part d'une cohorte de sortants de l’école obligatoire qui commence une formation certifiante du degré secondaire II la même année que leur sortie de l'école obligatoire (transition immédiate) ou jusqu'à trois ans après (transition différée). 

Les sortants ont été répartis dans les catégories suivantes:

  • Entrée immédiate
  • Entrée différée jusqu'à 3 ans
  • Pas d'entrée dans une formation certifiante

Est défini comme sortant tout élève âgé de 13 à 20 ans qui a été enregistré l'année précédente pour la dernière fois à l'école obligatoire. Ainsi les sortants de l'année 2014 sont les élèves qui ont été relevés en 2013 au degré secondaire I ou dans l'enseignement spécialisé et qui n'y ont plus été relevés depuis. Les années suivantes, (ici de 2014 à 2017) ils peuvent avoir:

  • débuté une formation transitoire non certifiante (10e année, école préparatoire, préapprentissage) ou
  • avoir commencé une formation certifiante du degré secondaire II, sous forme d’une formation professionnelle initiale préparant à une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) ou à un certificat fédéral de capacité (CFC) ou dans une école de formation générale, à savoir une école de culture générale (ECG) ou une école de maturité gymnasiale (EMG),
  • être absents du système de formation (c'est-à-dire qu'ils n'ont pas été relevés dans la statistique des élèves et des étudiants (SdL), bien qu'ils soient toujours en Suisse selon la Statistique de la population et des ménages (STATPOP).

Sont exclus de la population de référence les sortants qui:

  • ne faisaient initialement pas partie de la population résidente permanente de la Suisse,
  • suivaient un programme étranger à l’école obligatoire ou
  • ont quitté la Suisse sans être entrés dans une formation certifiante du degré secondaire II.

Définitions

Dimensions

Nationalité
Le statut migratoire utilisé dans cet indicateur est une version simplifiée de la « typologie de la population selon le statut migratoire » telle que définie par l’OFS. Il se fonde sur la nationalité et le lieu de naissance des personnes, sans tenir compte du lieu de naissance des parents, car cette information n’est pas disponible dans les données exploitées.

Canton
Le critère pour la comparaison cantonale est celui du canton de domicile, c’est-à-dire le canton où les élèves et les étudiants ont leur domicile légal.

Autres caractéristiques de l’indicateur

Le taux de transition immédiate vers les formations certifiantes du degré secondaire II représente un indicateur d’un parcours sans accroc entre l’école obligatoire et une formation postobligatoire. Toutefois, il ne donne pas d’information qualitative sur ce passage. En effet, il ne dit pas dans quelle mesure la formation débutée correspond aux souhaits de l’élève ni si cette formation s'achèvera par un diplôme répondant à ses capacités. Le taux de transition différé signale qu'un élève n'arrive pas à débuter une formation conforme à ses aspirations. La transition différée peut être associé à un risque supérieur de ne pas obtenir de titre du degré secondaire II (Keller, F., Moser, U. (2013): Schullaufbahnen und Bildungserfolg – Auswirkungen von Schulaufbahn und Schulsystem auf den Übertritt ins Berufsleben, Zürich, Ruegger Verlag).

Périodicité

Annuelle

Prochaine actualisation

Octobre 2020

Liens

Publications

Sources

Vous pouvez accéder aux indicateurs depuis l'une des approches suivantes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Système de formation
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 483 93 66

Du lundi au vendredi
09h00 à 12h00 et 13h30 à 16h30

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/education-science/indicateurs-formation/indicators/transition-secii.html