Communiqué de presse

Comptes nationaux de la Suisse Le niveau du Produit intérieur brut est corrigé de 2,8 à 3,6% entre 1995 et 2017 suite à la révision des comptes nationaux

28.09.2020 - Les résultats annuels des comptes nationaux publiés par l’Office fédéral de la statistique (OFS) sont révisés à la hausse. De nouvelles séries de données pour la période 1995 à 2019 sont disponibles. Cette révision a été menée en collaboration avec le secteur responsable des estimations trimestrielles au SECO. Elle apporte des améliorations méthodologiques et tient compte de nouvelles données. Elle a été conduite en coordination avec les pays européens et amène une hausse du niveau du Produit intérieur brut (PIB) comprise entre 2,8% et 3,6% sur la période 1995-2017. Le PIB à prix courants en 2019 s’élève à 727 milliards de francs.

Cette révision permet d’apporter des améliorations en termes de couverture, de structure et de cohérence via le recours à des nouvelles méthodes statistiques et la prise en compte de nouvelles sources de données ainsi que de données révisées. Elle permet de fixer une nouvelle année de base (2017 = 100). Elle concerne les Comptes nationaux annuels de l’Office fédéral de la statistique (OFS) et les estimations trimestrielles du Secrétariat d’État à l’économie (SECO).

Parallèlement, la Balance des paiements de la Banque Nationale Suisse (BNS) et la Statistique financière des collectivités publiques de l’Administration fédérale des finances (AFF) sont aussi revues afin d’assurer la cohérence des résultats du système des statistiques macroéconomiques.

Hausse du niveau du PIB

Les changements de méthodes de calcul et des données utilisées ont pour conséquence une hausse du niveau du PIB comprise entre 2,8% et 3,6% selon les années considérées sur la période 1995-2017. En 2017, année qui a servi de base pour ancrer les niveaux, la hausse est de 3,6%. 

Les facteurs qui expliquent ces changements sont multiples. La hausse s’explique pour environ 76% par l’amélioration de la couverture des activités économiques et en particulier de celle des entreprises ayant moins de 3 emplois. Les changements méthodologiques et l’intégration de nouvelles données expliquent le reste.

Du côté de la demande, les adaptations apportées au calcul des investissements expliquent environ 69% de la hausse du niveau du PIB en 2017. Ceci correspond à une augmentation de 10,2% du niveau des investissements. Cette hausse est la conséquence de changements méthodologiques apportés aux investissements en biens d’équipement et de l’amélioration de la couverture des investissements en construction.

Le PIB à prix courants est souvent utilisé comme grandeur de référence pour le calcul de ratios tels que la quote-part de l’État, le déficit public/PIB, la dette publique/PIB, etc. Ces ratios devraient normalement être légèrement corrigés à la baisse, pour autant que les numérateurs n’aient pas été également affectés par la révision. 

Peu d’impact sur la croissance

L’évolution de la croissance aux prix de l'année précédente est modérément affectée par la hausse du niveau du PIB. L’augmentation annuelle moyenne est de 0,1 point de pour cent. Le sentier de croissance à long terme de l’économie suisse est donc faiblement affecté par cette révision.

Premières estimations pour l’année 2019

Selon les premières estimations des Comptes nationaux annuels de OFS, l’économie suisse a enregistré une croissance du PIB en 2019 de 1,1% aux prix de l’année précédente (+3,0% en 2018). Compte tenu de la stagnation du niveau général des prix, le PIB à prix courants augmente de 1,0% à 727 milliards de francs, contre 720 milliards en 2018.

La demande intérieure finale, qui regroupe la consommation finale et les investissements, est le principal moteur de la croissance de l’économie suisse en 2019. Par contre, le commerce extérieur ne contribue pas à la croissance en raison de la baisse du solde commercial (–0,8% aux prix de l’année précédente). Le revenu national brut (RNB) à prix courants enregistre quant à lui une hausse de 3,8% suite à une forte baisse des revenus de la propriété versés à l’étranger.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Le niveau du Produit intérieur brut est corrigé de 2,8 à 3,6% entre 1995 et 2017 suite à la révision des comptes nationaux
(PDF, 5 pages, 332 kB)


Autres langues


Documents associés

Comptes nationaux de la Suisse et productivité du travail en 2019


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/economie-nationale/productivite.assetdetail.14447441.html