Communiqué de presse

Produit intérieur brut par canton 2015 L'activité économique s'est ralentie en Suisse en 2015

Ce document existe également dans une version plus récente. Veuillez suivre le lien suivant:
Forte croissance du produit intérieur brut des cantons de Bâle, Zürich et Nidwald en 2017

Neuchâtel, 04.12.2017 (OFS) - La croissance du Produit intérieur brut (PIB) s'est ralentie dans une majorité de cantons entre 2014 et 2015. Des évolutions positives marquées sont malgré tout à signaler dans les cantons de Neuchâtel (+4,4%), Schaffhouse (+2,9%), Schwytz (+2,9%) et Zoug (+2,8%). Le canton de Zurich reste le plus gros contributeur à la croissance nationale. Ces résultats ressortent des premières estimations de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2015, le PIB suisse a progressé de 1,2% aux prix de l'année précédente, en retrait par rapport à son évolution de 2014 (+2,4%). Toutefois, la situation est très hétérogène au niveau des branches d'activité. Le commerce de gros, les services d'assurance ainsi que le secteur de la santé humaine ont constitué en 2015 les moteurs de la croissance de l'économie nationale. Le secteur bancaire et une grande partie de l'industrie manufacturière, qui a subi le contrecoup de l'abandon du taux plancher EUR/CHF, ont par contre rencontré des difficultés.

Hétérogénéité de la croissance régionale en Suisse

La diversité constatée au niveau des croissances économiques cantonales reflète l'hétérogénéité des structures économiques : certains cantons sont orientés sur le secteur secondaire, d'autres davantage sur les services.

Tandis que Neuchâtel (+4,4%) et Schaffhouse (+2,9%) bénéficient avant tout de la bonne santé de leurs industries manufacturières, la croissance dans le canton de Schwytz (+2,9%) est portée par la progression de l'ensemble des secteurs d'activité, à l'exception de l'agriculture. Le canton de Zoug (+2,8%) bénéficie quant à lui de la vigueur du commerce de gros et de certains services, notamment d'information.

A l'inverse, les cantons d'Argovie (-0.5%), Genève (-0.9%), Grisons (-1%) et Jura (-1%) enregistrent des contractions de leurs économies. Pour Argovie, Genève et le Jura, ces évolutions négatives s'expliquent par le contexte national défavorable pour l'industrie manufacturière et le secteur financier. L'industrie grisonne subit, de son côté, un ralentissement ou une stagnation de tous ses principaux secteurs d'activités. Dans tous ces cas, les reculs se reflètent également dans la dynamique de l'emploi, de façon spécifique pour ce qui est des cantons d'Argovie, de Genève et du Jura, et de façon plus élargie dans les Grisons.

Zurich toujours premier contributeur à la croissance nationale

Comme lors des années précédentes, c'est le canton de Zurich qui contribue le plus à la croissance nationale (à hauteur de 0,5%), assurant ainsi un rôle moteur dans l'économie suisse. Avec une croissance positive dans tous les secteurs (à l'exception de l'agriculture), Zurich fait preuve d'un dynamisme et d'une stabilité qui tendent à se confirmer dans la durée.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

L'activité économique s'est ralentie en Suisse en 2015
(PDF, 5 pages, 153 kB)


Autres langues


Documents associés

Produit intérieur brut par canton 2015


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/economie-nationale/comptes-nationaux/produit-interieur-brut.assetdetail.3342724.html