MONET – Coûts du logement


Signification de l'indicateur

Dans une optique de développement durable, la population doit pouvoir satisfaire ses besoins existentiels et disposer d’une certaine marge de manœuvre pour assurer la couverture des besoins matériels et immatériels qui vont au-delà des besoins existentiels (principe 2a). Le logement fait partie des besoins fondamentaux et a ainsi une incidence sur la quantité d'argent disponible pour la satisfaction d'autres besoins, ceci en particulier pour les ménages ayant de bas revenus. Pour aller vers un développement durable, la part des coûts du logement dans le budget des ménages les plus pauvres doit diminuer.

L’indicateur présente la part des coûts du logement dans les revenus bruts des ménages, par classe de revenus.

Lien avec les principes du développement durable : 2a Satisfaction des besoins, 2c Lutte contre la pauvreté, 4b Egalité des chances et répartition équitable.

Commentaire

La part des coûts du logement dans les revenus des ménages les plus pauvres a augmenté depuis 1998. En 2012/14, le logement absorbait 31% du revenu de ces ménages, alors qu'il ne représentait que 10% du revenu des ménages les plus aisés.
Le logement occupe la première place parmi les dépenses de consommation. Pour les ménages à faible revenu, cela peut impliquer des restrictions dans d'autres domaines importants de la vie.

Synthèse

Remarque: en raison d’une rupture de série temporelle, le calcul de la variation en % se fait à partir de la période 2006/08. Ce calcul se fait sur le 1er quintile de catégorie de revenu (20 % des ménages les plus pauvres).


Tableaux

Méthodologie

L’indicateur présente la part des coûts du logement (charges comprises) dans le revenu brut (dans le revenu disponible avant la période 2006/08) des ménages, par classes de revenu.  

Les données proviennent de l'enquête sur le budget des ménages (EBM) de l'Office fédéral de la statistique. L’EBM livre des informations détaillées sur le revenu et la consommation des ménages. Les données à partir de 2006/08 ne sont pas comparables avec celles des années précédentes en raison de modifications des définitions et du calcul des coûts du logement.

Comparaison internationale

-

Publications

Définitions

Revenu brut des ménages
Le revenu brut des ménages comprend les revenus de l'ensemble des membres du ménage, soit: les salaires bruts (avant déductions sociales), les revenus issus de l’activité indépendante, les rentes, les intérêts, les transferts reçus d'autres ménages, les revenus en nature de l'entreprise propre, les prestations de l’employeur, les produits du jardin, etc.

Revenu disponible
Le revenu disponible est obtenu à partir du revenu brut auquel on soustrait les dépenses de transfert obligatoires, à savoir: les cotisations aux assurances sociales (cotisations à l’AVS/AI, prévoyance professionnelle, etc.), les impôts, l’assurance maladie de base et les transferts réguliers entre les ménages (par exemple les pensions alimentaires).

Coûts du logement
Est ici considéré le coût du logement principal comprenant le loyer (ou les intérêts hypothécaires), les frais de chauffage et d'énergie, les taxes d'enlèvement des déchets et d'épuration des eaux ainsi que les frais d'entretien courants. Sont également pris en compte les logements de coopérateurs et les logements de service.

Classes de revenu
L'échantillon est divisé en cinq catégories de revenu. Pour chacune de ces catégories est indiqué le revenu médian de la catégorie.

Sources

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet/tous-selon-themes/conditions-de-vie/couts-logement.html